100 millions $ pour désengorger les urgences

100 millions $ pour désengorger les urgences

Québec investit 100 millions $ pour désengorger les urgences dans les hôpitaux et réduire les temps d’attente.

Cet argent permettra d’ouvrir 2100 places en dehors du réseau hospitalier pour y libérer autant de «lits de courte durée» que pourront occuper des patients qui ont besoin de soins d’urgence, a expliqué en substance le ministre de la Santé, Gaétan Barrette.

«Actuellement, des usagers occupent des lits de courte durée (réservés à l’urgence) alors qu’ils ne le devraient pas (…) À tous les jours à chaque année il y a entre 10% et 15% des lits de courte durée qui sont occupés par des gens qui n’ont plus de soins actifs», a précisé M. Barrette, en conférence de presse.

Afin de libérer ces lits de courte durée dans les hôpitaux, Québec injecte 55 millions $ pour ouvrir 1472 nouvelles places en hébergement pour personnes en perte d’autonomie; 30,5 millions $ pour ouvrir 446 places en santé mentale et 14,5 millions $ pour ouvrir 207 places en réadaptation et en convalescence.

«Trois types d’activité qui ne devraient pas se faire à l’hôpital (…) Nous allons libérer l’urgence et libérer l’accès à la chirurgie parce qu’un lit occupé par un patient qui ne devrait pas y être, on ne peut pas s’en servir pour quelqu’un qui doit être opéré ou recevoir une procédure complexe», a insisté le ministre.

Le Parti québécois s’est montré sceptique signalant que Gaétan Barrette ne fait que réinvestir là où il avait coupé.

«Ça nous démontre que chaque dollar qui a été annoncé aujourd’hui c’est le sacrifice qu’il a imposé aux Québécois depuis deux ans et demi, ce sont les services essentiels qu’il a coupés à de mauvais endroits (…) Il essaie de réparer tout ça», a commenté la députée péquiste Diane Lamarre.

Pour sa part, le député François Paradis a soutenu que le ministre de la Santé n’a fait que réagir à la pression exercée par la CAQ. «Je me réjouis de notre vigilance parce que cette annonce-là, pré-Noël, cadeau avant les fêtes, elle est due au fait qu’on a maintenu la pression», a affirmé le député de Lévis.

Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire