22 choses que j’ai vues au match des Canadiennes de Montréal au Centre Bell

22 choses que j'ai vues au match des Canadiennes de Montréal au Centre Bell

Hier, Les Canadiennes de Montréal ont joué contre l’Inferno de Calgary. Rien d’exceptionnel à première vue. Or, hier, les Canadiennes ont joué pour la toute première fois un match de saison régulière au Centre Bell, le plus grand aréna de hockey d’Amérique du Nord!

C’était un après-midi historique! Les Canadiennes ont officialisé un partenariat avec les Canadiens l’année dernière, et c’était enfin le moment le plus spectaculaire de cette entente: un match de saison régulière des Canadiennes au Centre Bell. Les attentes étaient hautes, et elles ont été dépassées!

1. Il y avait une file pour entrer!

Hélène Laurin

Jusqu’au bout de la rue!

Pas aussi imposante qu’une soirée des Canadiens, mais file tout de même! Certaines personnes n’ont pu entrer qu’à la fin de la première période.

2. Il y avait un scalper!

J’ignore s’il a fait de bonnes affaires, mais à 15$ le billet (vendu par les voies officielles), aller voir les Canadiennes au Centre Bell était extrêmement abordable.

3. La passerelle des médias, c’est haut.

Hélène Laurin

On voit vraiment bien toute la glace d’un coup d’oeil.

La passerelle est en somme un anneau suspendu au-dessus de la glace. On voit les joueurs (ou les joueuses!) comme des petites figurines.

4. Il y a des vieux téléphones encore fonctionnels sur la passerelle des médias.

Avec mon cellulaire, j’ai appelé à mon téléphone de passerelle des médias. C’était un moment fort cocasse!

5. On pouvait entendre les filles se parler sur la patinoire.

Même depuis la très haute passerelle des médias, on entendait les «GO!», «ICI!», «AAGH!».

6. Il y avait des arbitres femmes.

C’était tout à fait normal, dans ce match de hockey féminin!

7. Les chansons qui ont ponctué les courtes intermissions de la première période étaient à peu près toutes chantées par des femmes.

Entendues: «Respect» d’Aretha Franklin, «Roar» de Katy Perry et «J’lâche pas» de Corbeau, chanté par Marjo.

8. Les tabourets de la passerelle des médias sont vraiment hauts!

François Lanthier

C’est haut!

Mais si on les baisse, on perd de vue la glace. Ils sont donc hauts pour qu’on soit encore plus par-dessus la glace.

9. Le prix du Love Cam a été remis à un couple de femmes!

«Parce qu’on est en 2016.»

10. Il fait froid sur la passerelle des médias.

Apportez une petite laine.

11. Michel Lacroix, l’annonceur maison du Centre Bell, était à son poste.

Sa voix chaleureuse et imposante donnait un air encore plus officiel à toute la partie.

12. Des concessions fermées.

Pas de Tim Horton.

13. Mais d’autres ouvertes!

Il y avait des files, bien entendu.

14. YOUPPI! J’AI VU YOUPPI!!

Le plus beau moment de ma vie.

15. Des télés et des télés et des télés par-dessus nos têtes sur la passerelle des médias.

Qui diffusaient toute la même partie de
hockey-balle.

16. Les Canadiennes ont gagné!

Le match a été un duel de gardiennes, mais la Calgarienne Emerance Maschmeyer a laissé passer une rondelle. C’est Marie-Philip Poulin, qui a été la star du match de l’Équipe Canada lors des JO de Sotchi en 2014, qui a compté le but.

17. Les trois étoiles du match.

La troisième: Charline Labonté, la gardienne des Canadiennes

La deuxième Emerance Maschmeyer, qui, même si elle a accordé un seul but, a été particulièrement coriace.

La première: Marie-Philip Poulin, marqueuse du but gagnant!

18. Le bucket à Canadien.

Avec une poire à jus dedans (‘).

19. Des étoiles dans les yeux des joueuses lors des conférences de presse.

Hélène Laurin

Caroline Ouellette, assistante-capitaine des Canadiennes.

Avec 6000 spectateurs et une victoire, c’est mission réussie pour les Canadiennes, et même pour la LCHF! (J’étais un peu loin dans le pit de journalistes.)

20. Des questions niaiseuses posées aux joueuses.

«Ça fait quoi, jouer au Centre Bell, vous qui êtes habituées à Étienne-Desmarteau’» Qu’est-ce que t’en penses’

21. Un bâton de hockey recyclé en mini-perche à micro.

Hélène Laurin

Ça, c’est du DIY.

HabsTV, jusqu’au bout du micro!

22. Du hockey de niveau élite.

François Lanthier

Tellement intense que c’est flou.

Cette vieille conception à savoir que le hockey féminin est moins bon que celui des hommes est manifestement dépassée. Le hockey de la
Ligue canadienne de hockey féminin est rapide, structuré et intense. Et les Canadiennes gagnent!

Les Canadiennes jouent habituellement au Centre Étienne-Desmarteau, dans Rosemont. Les billets coûtent 12$. Vous pouvez suivre leurs matchs sur le
profil YouTube de la LCHF. Elles dominent présentement le classement, mais la saison est encore jeune!

Étiquettes :

Laisser un commentaire