46 condamnés de vautours d’empoisonnement

46 condamnés de vautours d'empoisonnement

Un Sud-Africain a été condamné à $ 1,017 ‘ amende s pour empoisonner 46 vautours ‘ une menacées d’extinction dans le Cap oriental, une phrase considérée comme trop léger dimanche par une association pour la protection des espèces d’oiseaux s.

PORT ELIZABETH – Un Sud-africain a été condamné à 1017 $ d’amende pour avoir empoisonné 46 vautours d’une espèce menacée d’extinction dans la province du Cap oriental, une condamnation jugée trop légère dimanche par une association de protection des oiseaux.

Armand Aucamp, un agriculteur de la petite de ville de Molteno, a plaidé coupable et devra régler une amende de 10.000 rands (1017 $) pour avoir chargé une carcasse de mouton de carbofuran, un puissant insecticide.

Il voulait en fait s’en prendre aux chacals qui s’attaquent au bétail mais 46 vautours du Cap, une espèce menacée, ont consommé la viande et en sont morts peu après, au mois de décembre 2013.

L’agriculteur a également écopé cette semaine d’un an de prison avec sursis.

Cette peine est «vraiment insuffisante au vu du grand nombre de vautours tués», a commenté Kerri Wolter, fondatrice de Vulpro, une association de protection de ces rapaces.

L’empoisonnement des vautours doit être «sévèrement» puni, au même titre que le braconnage des rhinocéros, selon Mme Wolter.

Selon elle, il n’y aurait plus que 3700 vautours du Cap dans le monde. Ces rapaces aux plumes couleur crème et au cou nu sont présents dans le sud de l’Afrique et ne se reproduisent qu’en Afrique du Sud, au Botswana et au Lesotho.

Également connu sous le nom de griffon du Cap, ce vautour figure sur la liste des espèces menacées de l’Union internationale pour la conservation de la nature. L’espèce pourrait continuer à décliner si des mesures de sauvegarde ne sont pas prises.

Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire