50 ans de Star Trek ça se fête au Comiccon!

50 ans de Star Trek ça se fête au Comiccon!

L’ambiance était électrique au Palais des congrès où se tenait, hier soir, la conférence 50e de Star Trek dans le cadre du Comiccon de Montréal.

Sous un tonnerre d’applaudissements, William Shatner, Brent Spiner et Kate Mulgrew ont pris place sur scène afin de répondre aux questions des spectateurs.

Habile orateur et personnalité plus grande que nature, William Shatner a eu tendance à prendre l’ascendant sur la plupart des conversations.

D’entrée de jeu, l’icône de la culture populaire a pris le micro pour parler de sa relation avec le regretté Leonard Nimoy, qu’il considérait comme un grand ami.

Qu’appréciait-il le plus de l’interprète de Spock’ «Il me faisait tellement rire!» explique Shatner. L’acteur originaire de Montréal était aussi impressionné par l’étendue du talent de Nimoy. «Saviez-vous qu’il avait joué Hamlet en Yiddish’ Et que ça sonnait magnifiquement bien’»

Brent Spiner et Kate Mulgrew

Les deux autres conférenciers, Brent Spiner, qui tenait la vedette de Star Trek: The Next Generation et Kate Mulgrew, qui jouait dans Star Trek: Voyager ont quand même réussi à prendre la parole au cours de cette séance de discussion d’une durée d’environ 55 minutes.

Brent Spiner a expliqué avoir été particulièrement touché d’apprendre que de nombreux jeunes autistes se sont identifiés à son personnage de Data, un androïde curieux et dépourvu d’émotions. C’est un privilège pour lui d’avoir pu être une source d’inspiration pour eux.

De son côté, Kate Mulgrew a mentionné qu’elle était très fière d’avoir été la première, et jusqu’ici, la seule femme capitaine d’un vaisseau amiral dans Star Trek. «Je comprenais déjà à cette époque que mon rôle aurait une signification particulière pour les femmes». Lorsqu’on lui a demandé comment elle abordait son travail dans un milieu empreint de testostérone, elle a répondu en français: «Avec plaisir.»

Des farceurs

C’est dans la bonne humeur que les trois conférenciers ont enchaîné les anecdotes. Parfois, ils blaguaient aux dépens de leurs collègues.

C’est ainsi que Wiliam Shatner a avoué candidement ne pas avoir regardé les séries Star Trek: Voyager et Star Trek: The Next Generation. Et encore moins les épisodes de la série originale dont il tenait la vedette. «Je ne regarde jamais ce que je fais!» explique le capitaine de l’Enterprise.

Brent Spiner a fait écho à ce sentiment. «Après avoir tourné mes scènes, j’ai toujours l’impression d’avoir été fantastique. Jusqu’au moment où je me vois à l’écran. C’est pourquoi je préfère regarder la série originale. En voyant William Shatner, je me sens mieux à propos de mes capacités d’acteur.»

Et au-delà des 50 ans’

William Shatner a offert des compliments vénéneux aux plus récents films de Star Trek réalisés par J.J. Abrams.

«Les films de Star Trek ne faisaient pas beaucoup d’argent. Les recettes diminuaient et les budgets augmentaient. Mais J.J. a été très bon. [la foule signifie son mécontentement] Il a su faire du box-office. Pour y arriver, il a fait fi de l’intrigue, des personnages et des notions philosophiques pour se concentrer sur l’aspect divertissement de Star Trek. C’est devenu comme un manège dans un parc d’attractions.»

Comme cette approche est profitable, William Shatner est convaincu que les prochains Star Trek continueront dans cette direction, en misant toujours davantage sur des effets spéciaux à couper le souffle.

Brent Spiner espère que cette démarche se limitera au cinéma. «Je comprends qu’ils aient opté pour l’aspect spectacle pour le grand écran. Mais pour la télévision, je pense que les créateurs vont tenter d’offrir une expérience Star Trek plus authentique.»

Rappelons que Star Trek au-delà prend l’affiche le 22 juillet prochain. Une nouvelle série de Star Trek est aussi prévue pour 2017 sur les ondes de la chaîne CBS.

Étiquettes : , , ,

Laisser un commentaire