Accord de Paris, les maires Coderre et Labeaume pourfendent le président Trump

Accord de Paris, les maires Coderre et Labeaume pourfendent le président Trump

Les maires de Montréal et Québec ont à nouveau pourfendu le président américain Donald Trump, hier, pour son retrait de l’Accord de Paris, tout en le remerciant d’avoir contribué à rapprocher ses opposants.

C’est le maire de Montréal, Denis Coderre, qui a ouvert le bal dans son discours d’ouverture au congrès Metropolis, lequel réunit 1500 délégués de 85 pays dans la métropole cette semaine.

«J’aimerais remercier le président Trump pour son non-sens. Au Canada, au Québec et à Montréal, nous pensons qu’il faut construire des ponts, pas des murs. Malgré cela, merci à Mike Bloomberg, à tous les maires et les institutions. Plus de 1500 représentants se sont serré les coudes pour réaffirmer que le peuple américain est en faveur de COP21 même si le président pense le contraire», a-t-il lâché.

M. Coderre, hôte du congrès, a alors promis de poursuivre sa croisade pour rallier les villes du monde entier afin de mener la lutte aux changements climatiques.

«Faites-moi confiance, les maires seront en mesure de livrer la marchandise et de respecter l’Accord de Paris», a-t-il balancé sous les applaudissements nourris.

En mêlée de presse, M. Coderre a ajouté que «chaque crise devient une opportunité».

« Pauvre homme », dit Labeaume

Présent au même congrès, le maire de Québec, Régis Labeaume, a tenu le même discours.

«Il faut le dire comme l’a dit Denis. Moi, je suis totalement d’accord. M. Trump, il ne comprend pas toujours les conséquences. Il a comme cristallisé une opposition. Il a provoqué ça chez moi et je ne suis pas le seul. Les dirigeants d’entreprise à Québec vont mettre encore plus d’efforts grâce à Trump. Dans le fond, il faut quasiment le remercier ce pauvre homme-là!»

Étiquettes : , , , , , , , ,

Laisser un commentaire