Accord intérimaire entre le Québec et les pharmaciens

Accord intérimaire entre le Québec et les pharmaciens

L ‘ Association des pharmaciens des établissements de santé du Québec (APES ) a annoncé lundi qu’elle avait conclu un accord de principe avec le gouvernement du Québec concernant les conditions de travail pour les pharmaciens d’hôpitaux.

MONTRÉAL L’Association des pharmaciens des établissements de santé du Québec (APES) a annoncé lundi être parvenue à une entente de principe avec le gouvernement du Québec concernant les conditions de travail des pharmaciens hospitaliers.

L’entente proposée prendrait fin le 31 mars 2020. Le président du syndicat, François Paradis, a déclaré par voie de communiqué qu’elle «respectait l’objectif d’attirer et de retenir des pharmaciens en établissement de santé».

Selon l’APES,  au 1er avril 2014, 260 postes de pharmaciens hospitaliers n’étaient pas pourvus dans les établissements de santé du Québec, ce qui représente une pénurie d’environ 20 %.

Le conseil d’administration de l’APES recommandera l’adoption de l’entente de principe lors de l’assemblée générale prévue le 29 mars. D’ici là, l’Association a indiqué qu’elle ne commenterait pas davantage le contenu de l’entente.

Étiquettes : , , , ,

Laisser un commentaire