Andrei Markov n’a pas fait le voyage

Andrei Markov n'a pas fait le voyage

TAMPA – Le Canadien de Montréal devra se débrouiller sans les services d’Andreï Markov pour encore quelques rencontres. C’est ce que l’équipe a annoncé à son arrivée à Tampa, mardi, en milieu d’après-midi.

Le Tricolore a également précisé que le défenseur de 38 ans était blessé à l’aine. La pause de trois jours n’aura donc pas eu les résultats souhaités sur l’état de santé de l’arrière dont le malaise était, au départ, qualifiée «d’au jour le jour».

Michel Therrien a profité du point de presse suivant l’entraînement de son groupe pour préciser que Markov ne serait pas disponible pour les trois matchs restants à l’année 2016 (Tampa Bay, Floride, Pittsburgh). Cependant, il n’a pas voulu s’avancer plus loin.

Au minimum, ce sont donc six rencontres que le Russe aura ratées en raison de cette blessure. Advenant qu’il revienne au jeu à Nashville, le 3 janvier, il se sera écoulé 17 jours entre cette rencontre et la dernière de Markov, disputé le 17 décembre, à Washington.

Un mal pour un bien

Étant donné l’âge du défenseur et son temps de jeu moyen avoisinant les 22 minutes, il est à se demander si ces deux semaines loin de l’action ne lui seront pas bénéfiques dans le dernier droit de la saison.

Bien que Therrien n’ait pas voulu se prononcer sur le sujet, Jeff Petry et Max Pacioretty ont reconnu d’emblée que ce malheur pouvait cacher un aspect positif.

«Le plus important, c’est d’abord et avant tout qu’il revienne à 100%. Son implication est tellement importante pour notre équipe», a déclaré le capitaine.

«C’est un calendrier tellement comprimé. Nous jouons beaucoup de matchs dans un court laps de temps, a-t-il ajouté. Ce congé prolongé pourrait effectivement être bon pour lui, mais il nous manque beaucoup. Spécialement en supériorité numérique.»

«C’est certain que nous aimerions le voir rapidement de retour. Mais pour lui, comme pour n’importe lequel d’entre nous, avoir des journées supplémentaires de repos fini toujours par être payant», a lancé Petry, dont la tâche de travail a considérablement augmentée en l’absence du Russe.

Emelin de retour

S’il doit se priver de Markov plus longtemps que prévu, Therrien pourra au moins miser sur le retour d’Alexeï Emelin. Le défenseur s’était absenté lors des deux dernières rencontres pour assister à la naissance de sa troisième fille.

«Je suis très reconnaissant envers Marc (Bergevin) et l’organisation de m’avoir permis de vivre ce moment en famille», a déclaré le défenseur, précisant qu’il n’avait pas eu vraiment le temps de se reposer.

«Je n’ai pas dormi beaucoup», a-t-il ajouté dans un éclat de rire.

À l’entraînement, papa Emelin avait repris sa place à la gauche de Shea Weber. Rôle qu’il avait momentanément cédé à Nathan Beaulieu.

Galchenyuk a patiné

En plus de Markov, Alex Galchenyuk, David Desharnais, Andrew Shaw et Greg Pateryn sont demeurés à Montréal.

Galchenyuk et Desharnais, tous les deux aux prises avec une blessure à un genou, ont patiné pour la première fois, à Brossard, mardi matin.

Quant à Shaw, il poursuit sa réadaptation à la suite de la commotion cérébrale subie face aux Bruins de Boston.

Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire