Anne Guérette contre le projet d’agrandissement du Port de Québec

Anne Guérette contre le projet d'agrandissement du Port de Québec

L’opposition à l’hôtel de ville de Québec se prononce contre le projet d’agrandissement du Port de Québec.

«Nous ne pouvons donner notre aval au projet d’agrandissement du port de Québec tel que présenté», écrit la chef de l’opposition, Anne Guérette, dans un communiqué diffusé jeudi. Le groupe politique a également fait parvenir une lettre à l’Agence canadienne d’évaluation environnementale dans laquelle il explique sa position.

Anne Guerette

Photo d’archives Simon Clark

«Les citoyens de la Ville de Québec et leur qualité de vie doivent être au coeur de toutes les décisions prises sur notre territoire. L’étude d’impacts déposée n’a su faire la démonstration que tout sera mis en oeuvre pour s’assurer que les risques et les impacts soient les plus minimes possible.»

Anne Guérette et Paul Shoiry déplorent que l’Agence ait laissé peu de temps aux groupes intéressés pour déposer leurs commentaires sur l’étude d’impact environnemental soumise par le Port.

Pour les deux élus, les activités actuelles du Port auraient dû être incluses dans l’évaluation de l’Agence. «Il semble mal avisé de demander aux citoyens d’accepter un agrandissement alors que le Port n’a pas réussi à prouver que ses activités actuelles n’ont pas d’effets nocifs sur les résidents des quartiers avoisinants. De ce fait, il est difficile de croire que des activités portuaires plus intenses sur un plus grand territoire seront menées différemment.»

Ils soulignent que le projet de 190 millions $ Beauport 2020 soulève de nombreuses questions environnementales.

Ils s’inquiètent des dépassements de normes en matière de qualité de l’air et de pollution lumineuse, d’augmentation du trafic ferroviaire et du transport de matières dangereuses et des impacts sur la baie de Beauport .

Le maire de Québec, Régis Labeaume, a clairement manifesté son appui au projet d’agrandissement. Il reprochait à ses adversaires de «diaboliser» le Port de Québec.

Anne Guérette refuser de donner carte blanche.

«Bien que le Port soit un acteur important de la vitalité économique de notre ville, évitons de faire comme le maire qui donne un chèque en blanc à un organisme ayant de nombreuses fois miné la confiance du public. Pour donner notre aval au projet, nous devrons avoir de sérieuses garanties que la santé et la sécurité des citoyens sont en tête de liste de ses priorités. Ce n’est pas le cas en ce moment.»

Étiquettes : , , , , , ,

Laisser un commentaire