Aucune activité illégale pour Laurent Lessard

Aucune activité illégale pour Laurent Lessard

Marc-André Gagnon
06-12-2016 | 10h25

Dernière mise à jour: 06-12-2016 | 11h32

QUÉBEC – En attendant le rapport du Commissaire à l’éthique, le ministre Laurent Lessard et son ex-conseiller politique, Yvon Nadeau, peuvent pousser un premier soupir de soulagement: les deux viennent d’être blanchis par le Commissaire au lobbyisme du Québec.

«Les travaux de vérification du Commissaire au lobbyisme du Québec n’ont pas permis d’établir que des activités de lobbyisme, au sens de la Loi sur la transparence et l’éthique en matière de lobbyisme, ont été exercées par M. Nadeau ou d’autres personnes pour le compte de l’entreprise Pyrobiom Énergies inc. auprès de titulaires de charges publiques du gouvernement du Québec ou de M. Lessard», indique le Commissaire au lobbyisme dans un communiqué de presse diffusé mardi matin.

«Par ailleurs, il appartient au commissaire à l’éthique et à la déontologie de déterminer les suites à donner, le cas échéant, aux autres questions, d’ordre éthique, soulevées par les médias entourant les relations de M. Nadeau et de son entourage avec le ministre Lessard», souligne le commissaire.L’enquête du Commissaire à l’éthique et à la déontologie est toujours en cours.

Le Parti québécois et la Coalition avenir Québec avaient réclamé au Commissaire au lobbyisme d’ouvrir une enquête, en septembre dernier, après que notre Bureau parlementaire eut révélé que Pyrobiom Énergies, une entreprise dirigée par un ex-conseiller politique et proche de Laurent Lessard, Yvon Nadeau, avait empoché une subvention de 3 millions $ sollicitée alors que ce dernier travaillait toujours à son bureau de circonscription.

M. Lessard était alors ministre des Forêts, et son ministère était visé par le mandat de lobbying enregistré par Pyrobiom Énergies, une filiale du géant forestier Rémabec.

L’actuel porte-parole de Rémabec, Pierre-Olivier Lussier, travaillait auparavant en tant qu’attaché de presse de Laurent Lessard.

La conjointe d’Yvon Nadeau, Stéphanie Donato, travaillait également au bureau de circonscription de Laurent Lessard lorsque la subvention a été accordée. Elle travaille aujourd’hui comme adjointe de direction chez Pyrobiom.

Étiquettes : , , ,

Laisser un commentaire