Autant de meurtres à Ottawa qu’à Montréal

Autant de meurtres à Ottawa qu'à Montréal

Ottawa la tranquille vient de connaître son année la plus violente alors que le nombre de meurtres y a plus que triplé, dépassant presque Montréal.

Avec 24 homicides en 2016, Ottawa surpasse le nombre de meurtres de Montréal (23), une ville pourtant deux fois plus nombreuse.

«La moitié de ces homicides est reliée aux gangs de rue», estime Irvin Waller, auteur et professeur en criminologie à l’Université d’Ottawa.

Pourtant, la capitale avait connu une année relativement tranquille en 2015 avec sept meurtres.

Ça dégénère

Le service de police d’Ottawa estime qu’il y avait alors une guerre froide entre les gangs de rue, mais que ça a dégénéré en 2016.

«C’est comme une cool war qui a empiré», explique le surintendant Don Sweet, de la Division des enquêtes criminelles de la police d’Ottawa. «Maintenant il y a une augmentation de la tension. Il y a eu un temps où les membres des gangs de rue étaient armés de fusils et de couteaux, mais ne les utilisaient pas. Le fait d’être armé suffisait. Maintenant, ils sortent les armes et les utilisent».

Selon Irvin Waller, la Ville d’Ottawa a un rattrapage à faire en matière de prévention du crime. Elle devrait prendre exemple sur Montréal, qui a vu ses investissements porter leurs fruits au cours des cinq dernières années.

Baisse «spectaculaire»

«Montréal a un programme de prévention [du crime] et investit depuis longtemps dans les centres jeunesse et des programmes efficaces pour les personnes vulnérables. Ces efforts ont mené à une diminution spectaculaire du taux de criminalité», constate le criminologue.

D’ici l’an prochain, le service de police de la ville d’Ottawa devrait doubler son nombre d’effectifs au sein de la division des armes à feu et des bandes de rue.

«En 2017, nous devrions avoir 5 à 10 enquêteurs de plus», a confirmé Don Sweet, de la police d’Ottawa.

Pour Irvin Waller, enseignant en criminologie, il faut plus que la répression pour freiner l’hémorragie.

«Le budget alloué à l’embauche d’enquêteurs et de policiers supplémentaires devrait être équivalent à celui investi dans des programmes sociaux pour stopper la criminalité, surtout chez les jeunes», croit M. Sweet.

Nombre d’homicides

2016

Ottawa : 24 

Montréal : 23 

2015

Ottawa : 7

Montréal : 29 

2014 

Ottawa : 7

Montréal : 28

2013

Ottawa : 9

Montréal : 28

2012

Ottawa : 7

Montréal : 35 

2011

Ottawa : 10

Montréal : 35 

Étiquettes : , , , ,

Laisser un commentaire