Avortement, Barrette a les militants pro-vie à l’oeil

Avortement, Barrette a les militants pro-vie à l'oeil

QUÉBEC – Le ministre Gaétan Barrette veut qu’une zone de 50 mètres entourant les cliniques d’avortement soit interdite aux manifestants pro-vie.

«On veut régler ce problème-là, qui devient un problème d’accès à des services à des femmes qui ont absolument le droit et, en aucune circonstance, devrait-il être permis de mettre quelque barrière que ce soit, physique ou non physique, à l’accès à l’avortement», a plaidé mardi le ministre de la Santé à l’Assemblée nationale.

Le Dr Barrette rapporte que les plaintes de femmes «enguirlandées» par des manifestants antiavortement sont nombreuses.

Afin de procéder rapidement, le ministre ajoutera cette mesure au projet de loi 92 donnant des pouvoirs accrus à la RAMQ, qui est déjà à l’étude en commission parlementaire.

Il dit s’inspirer directement de la loi adoptée par la Colombie-Britannique.

Le ministre de la Santé rappelle que des cliniques d’avortement se sont adressées aux tribunaux par le passé pour obtenir une injonction afin d’empêcher des militants pro-vie de manifester aux portes de leurs établissements.

«Les femmes, c’est leur droit, c’est une question d’accès à des soins, à des services de santé», a insisté Gaétan Barrette.

Laisser un commentaire

Avortement, Barrette a les militants pro-vie à l’oeil

Avortement, Barrette a les militants pro-vie à l'oeil

QUÉBEC – Le ministre Gaétan Barrette veut qu’une zone de 50 mètres entourant les cliniques d’avortement soit interdite aux manifestants pro-vie.

«On veut régler ce problème-là, qui devient un problème d’accès à des services à des femmes qui ont absolument le droit et, en aucune circonstance, devrait-il être permis de mettre quelque barrière que ce soit, physique ou non physique, à l’accès à l’avortement», a plaidé mardi le ministre de la Santé à l’Assemblée nationale.

Le Dr Barrette rapporte que les plaintes de femmes «enguirlandées» par des manifestants antiavortement sont nombreuses.

Afin de procéder rapidement, le ministre ajoutera cette mesure au projet de loi 92 donnant des pouvoirs accrus à la RAMQ, qui est déjà à l’étude en commission parlementaire.

Il dit s’inspirer directement de la loi adoptée par la Colombie-Britannique.

Le ministre de la Santé rappelle que des cliniques d’avortement se sont adressées aux tribunaux par le passé pour obtenir une injonction afin d’empêcher des militants pro-vie de manifester aux portes de leurs établissements.

«Les femmes, c’est leur droit, c’est une question d’accès à des soins, à des services de santé», a insisté Gaétan Barrette.

Étiquettes : , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire