Ban Ki-moon salue le travail de Montréal contre la radicalisation

Ban Ki-moon salue le travail de Montréal contre la radicalisation

AGENCE QMI | Le secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a vanté samedi le travail de Montréal dans ses efforts pour lutter contre la radicalisation et l’extrémisme, au troisième jour de sa visite au Canada.

En marge de sa visite au Centre de prévention de la radicalisation de Montréal, le grand patron de l’ONU a salué le leadership du maire de Montréal, Denis Coderre, dans ce dossier.

«Il travaille étroitement avec les Nations Unies dans nos efforts d’empêcher les radicalisations et l’extrémisme», a souligné en français le grand patron de l’organisation internationale.

Priorité

«Comme vous le savez bien, nous vivons dans un monde en péril à cause de l’expansion du radicalisme, de l’extrémisme et du terrorisme, a poursuivi Ban Ki-moon. C’est une priorité pour les Nations Unies qui travaillent de concert avec les États, notamment le Canada, pour s’attaquer aux causes profondes et de traiter les causes profondes de ce fléau.»

De son côté, le maire de Montréal a rappelé que ce centre est un «modèle unique». Le Centre de prévention de la radicalisation menant à la violence (CPRMV) a été inauguré en novembre dernier, huit mois après sa création.

«Si on veut combattre la radicalisation menant à la violence, il faut la prévenir, aussi bien en termes de formation que de sensibilisation, a indiqué M. Coderre. Plusieurs maires du monde entier viennent ici pour chercher des conseils. On est très fier et c’est un honneur d’avoir Ban Ki-moon ici.»

Outre M. Coderre, la responsable de la sécurité publique à la Ville de Montréal, Anie Samson, et le président du CPRMV, Herman Deparice Okomba, ont accompagné le dignitaire dans sa visite.

Relations

Ban Ki-moon est arrivé jeudi au Canada pour une visite de trois jours. Il a rencontré le premier ministre Justin Trudeau, qui lui a signifié sa volonté de renforcer ses relations avec les Nations Unies dans les années à venir. Le Canada veut notamment regagner un siège au Conseil de sécurité de l’ONU.

Vendredi, Ban Ki-moon avait pris la parole devant des étudiants de l’Université McGill et a également rencontré les représentants de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI), qui a son siège à Montréal depuis sa fondation en 1947.

Étiquettes : , , , , ,

Laisser un commentaire