Batman vs Superman, le combat des grands

Batman vs Superman, le combat des grands

Dans ce scénario de Chris Terrio et David S. Goyer, le réalisateur Zack Snyder fait s’affronter le défenseur de Gotham et celui de Metropolis. Attention, ça va décoiffer!

«Nous avons pensé que la manière intéressante de commencer cette histoire était d’examiner Superman d’un autre angle, celui de Batman. En effet, Bruce ne sait pas qui est Superman.

Tout ce qu’il sait, c’est ce dont le public est au courant. Il lui reproche donc les vies perdues à Metropolis qui, à son avis, sont de sa faute. Sa haine a eu le temps de grandir et maintenant, quelques années plus tard, il trouve un écho de ses sentiments dans les médias», a confié Zack Snyder.

L’action se déroule donc deux ans après les événements vus dans Superman, l’homme d’acier. Superman (Henry Cavill) continue de faire la chasse aux méchants, mais, peu à peu, les médias se sont tournés contre lui. De son côté, à Gotham, Batman (Ben Affleck) n’a qu’une seule envie: démasquer le justicier et lui faire payer ce qu’il pense être des crimes. En cela, il a un allié naturel en la personne de Lex Luthor (Jesse Eisenberg), riche mégalomane psychopathe.

Parallèlement, Perry White (Lawrence Fishburne), l’éditeur du Daily Planet, envoie Clark Kent enquêter sur Bruce Wayne, tandis que Lois Lane (Amy Adams) fait tout pour sauver la réputation de l’homme qu’elle aime. Évidemment, Doomsday (Robin Atkin Downes), ennemi juré de Superman, viendra mettre son grain de sable.

Des personnages réinventés

Les super héros ont été solidement ancrés dans la réalité, un élément important pour l’ensemble de l’équipe de production, dont Henry Cavill s’est fait l’écho. «Dans le film précédent, le monde, attaqué par des extra-terrestres, a été presque entièrement détruit. Cet événement a poussé Superman sur le devant de la scène et, depuis, il essaye de faire le bien tout en tentant de se rapprocher de l’ensemble de l’humanité. Mais il s’interroge vraiment sur le fait de savoir si les humains veulent vraiment son aide ou pas.»

Dans la même veine, Batman a été modernisé, tout en restant fidèle à l’essence du personnage des bandes dessinées. Pour Ben Affleck, qui a été choisi pour prendre la suite de Christian Bale après la trilogie de Christopher Nolan, «Batman est devenu plus vieux, il est comme un vieux lutteur fatigué. De plus, ce que fait Superman met Bruce Wayne dans une colère quasiment aveugle. Ce mélange de colère désespérée et de haine pure a été fascinant à explorer.»

«Mettre Batman et Superman dans le même film a l’air simple sur le papier, mais c’est loin de l’être, a ajouté l’acteur primé aux Oscars pour Argo. Ils possèdent tous deux de très fortes personnalités et leurs philosophies de vie sont à l’opposé. Par contre, ils se trouvent devant le même dilemme: jusqu’où devenir méchant pour vaincre les méchants. Au fond, ces deux super héros sont l’Alpha et l’Omega des superhéros et leur méfiance réciproque les mène droit au conflit.»

Un entraînement intensif

Si Henry Cavill était en forme après le premier Superman ainsi qu’après le tournage de Des agents très spéciaux: Code U.N.C.L.E. de Guy Ritchie, sorti l’an dernier, l’acteur britannique de 32 ans a dû néanmoins se préparer avec sérieux à ce nouveau volet des aventures du justicier originaire de la planète Krypton.

Sous la houlette de Mark Twight, Cavill a pu développer ses habiletés physiques. «J’ai pris du poids. En fait, j’ai pris 20 lb de plus qu’au maximum de mon poids pendant L’homme d’acier, puis, je me suis mis à la musculation grâce à des à un mélange rigoureux d’exercices et de développement de réflexes de combat», a-t-il dit.

Ben Affleck, lui, a dû avoir l’air beaucoup plus intimidant que Superman afin de répondre à la vision qu’en avait Zack Snyder. Le cinéaste a expliqué qu’il fallait que «Batman soit plus musclé et plus grand que Superman qui est, après tout, plus fort que l’homme le plus fort du monde. En théorie, personne ne peut rien contre Superman, mais il fallait que nous donnions l’impression physique que Batman a une longueur d’avance.»

Pendant un an, Ben Affleck, dont le dernier rôle de super héros remonte à… Daredevil en 2003, s’est donc astreint à un régime, à des exercices et à un entraînement digne d’un soldat d’élite. «Il a fallu que je sois en pleine forme et que je sois le plus flexible possible. D’une certaine manière, le travail que j’ai eu à faire avant le début du tournage a été plus dur que celui que j’ai eu à effectuer devant les caméras», a-t-il confié.

Quant à savoir qui des deux, de Bruce Wayne ou de Clark Kent, l’emportera, chaque acteur assure que c’est son personnage le meilleur… mais la réponse se découvre sur les grands écrans de la province!

L’arrivée de Wonder Woman

Une superhéroïne dans un film de superhéros’ Oui, et c’est Gal Gadot qui enfile le costume de l’Amazone et fille de Zeus.

«Une fois que nous avons eu Batman dans le scénario, j’ai passé mon temps à me demander si c’était complètement fou d’inclure aussi Wonder Woman, a expliqué Zack Snyder. Pour moi, grand fan de « comics », Superman, Batman et Wonder Woman sont une espèce de sainte trinité et je savais que le public du film était impatient de voir Wonder Woman. Je me suis alors dit que ce serait génial de l’inclure dans le film, de manière à la présenter au public.»

Car l’héroïne aura son propre film en 2017 et l’actrice israélienne Gal Gadot, actuellement en tournage de ce long métrage, s’est préparée à ce rôle avec beaucoup de sérieux, même si son apparition dans Batman vs Superman: L’aube de la justice est courte.

Mark Twight, l’entraîneur des acteurs, a travaillé avec elle pendant neuf mois. «J’ai réalisé qu’elle devenait de plus en plus capable de faire ce qu’on lui demandait au cours de son entraînement. Elle gagnant en confiance de fois en fois. Gal pouvait être douce et compatissante quand il le fallait, mais aussi très dure quand venait le temps de se battre.» De plus, la jeune femme a suivi un entraînement spécifique pour le maniement des armes, puisqu’elle se sert d’une épée et d’un bouclier.

Batman vs Superman: L’aube de la justice est en salle depuis le 25 mars.

Étiquettes : , , ,

Laisser un commentaire