Bâtons brisés séquence brisée

Bâtons brisés séquence brisée

Toute bonne chose a une fin. Le Canadien était dû pour en perdre une à domicile après 10 victoires consécutives et il n’est guère étonnant que ça soit survenu contre leur bête noire, les Panthers.Au cas où vous l’auriez oublié, ces satanés Panthers de Gerard Gallant ont vaincu le Canadien quatre fois en autant d’affrontements la saison dernière.Carey Price a démontré mardi soir qu’il peut être humain, lui qui a été victime de quatre buts. S’il n’a pas été à son mieux, le gardien étoile a aussi été malchanceux.Sur le but des Panthers en prolongation, Aaron Ekblad a brisé son bâton et cela a eu pour effet de tromper la vigilance de Price, qui n’a pas été aidé par Nathan Beaulieu.Il s’en voulait au point qu’il a quitté la patinoire comme un coup de vent. «On aurait remporté la victoire si j’avais effectué quelques arrêts de plus», a résumé Price dans le vestiaire.À noter qu’Alex Galchenyuk s’est sorti du jeu sur ce but d’Ekblad parce qu’il était en route vers le banc pour aller se chercher un nouveau bâton, le sien s’étant brisé quelques instants auparavant. À 3 contre 3, n’aurait-il pas dû surveiller un joueur des Panthers en attendant que la rondelle sorte de la zone’Le Canadien s’est fait servir sa propre recette par les Panthers, qui l’ont emporté même s’ils ont été dominés 37 à 24 dans les tirs au but. C’est le retour du balancier.Soulagement pour DesharnaisMichel Therrien a apprécié la performance de son club lors des deux dernières périodes et il avait raison. Le Canadien aurait pu gagner ce match avec un peu de chance.La bonne nouvelle fut le réveil à l’attaque de David Desharnais, auteur de deux points, dont un premier but en 13 matchs.Desharnais démontre une fois de plus qu’il est tenace, qu’il ne faut jamais l’écarter trop vite du portrait.Un autre petit attaquant s’est signalé, soit l’infatigable Paul Byron, auteur d’un sixième but cette saison parce qu’il n’hésite jamais à foncer au filet. Les partisans l’adorent, ce Ti-Paul.Le Canadien avait choisi de rappeler Chris Terry des IceCaps de St. John’s pour ce match et je me demande bien comment s’est senti Charles Hudon, qui domine la Ligue américaine avec neuf buts… 

Étiquettes : ,

Laisser un commentaire