Boston, Quand un réseau de tunnels de 22 milliards de dollars US n’améliore pas le trafic

Boston, Quand un réseau de tunnels de 22 milliards de dollars US n'améliore pas le trafic

Le Big Dig de Boston a pris plus de 20 ans à construire, a coûté 22 milliards $US et la fluidité de la circulation dans la région ne s’est pas améliorée.

Le Big Dig est un méga-projet de tunnels et d’autoroutes qui est souvent cité quand vient le temps de mesurer les risques, les coûts et les impacts de projets du genre, comme le troisième lien à Québec. Il s’agit en fait d’un contre-exemple.

L’idée, d’abord apparue en 1982, était de remplacer par des tunnels l’autoroute aérienne qui, en plus de couper la cité en deux, était affreusement laide et congestionnée. On voulait aussi relier l’aéroport Logan à l’autoroute, sans passer par le centre-ville. Leur démolition a d’ailleurs permis l’aménagement d’un grand parc urbain aujourd’hui très apprécié. Plusieurs kilomètres d’autoroute ont été démolis, construits et reconstruits, dont une dizaine de kilomètres sous les gratte-ciel, en dessous du port et en dessous de la Charles river.

Le projet en a été un de tous les défis : défauts de conception, imprévus techniques, mauvais matériaux, vices de construction, scandales, corruption, arrestations, fuites, effondrement, etc. Il y a même eu un mort. En conséquence, les délais et les coûts ont littéralement explosé : 10 ans de retard et 190 % de dépassement de coûts, pour un total de 22 milliards $US.

L’ensemble de l »uvre a été inauguré fin 2007, bien que le plus gros des travaux était complété en 2004.

Est-ce que le tunnal a permis de régler les problèmes de circulation’ La réponse n’est pas simple, et le Boston Globe a tenté d’y répondre, quatre ans plus tard. En résumé, «le Big Dig repousse les goulots d’étrangement vers la périphérie», titre l’article.

En effet, depuis 2004, ça circule mieux en ville. Beaucoup mieux. Traverser le même secteur à l’heure de pointe prend 85 % moins de temps.

Mais ces données ne disent pas tout. Si le pont Pierre-Laporte passait de 6 à 12 voies, il est probable que la congestion diminue sur le pont et que ce soit plus rapide pour le traverser. Mais ça ne veut pas dire qu’on arrive plus vite à Lévis…

C’est le même principe à Boston. Les entonnoirs se sont éloignés un peu, mais les bouchons sont tout aussi pires. Les délais pour un trajet complet ont même augmenté.

«Au bout du compte, plusieurs automobilistes qui circulent entre le centre-ville et les banlieues aux heures de pointe passent maintenant plus de temps dans le trafic, pas moins», écrit le Boston Globe.

Et pourquoi’ C’est «effet secondaire ironique» du Big Dig. «En améliorant la circulation au centre-ville, plus de gens font le choix de prendre leur voiture pour se bousculer sur l’autoroute», ajoute le Globe.

Quelques projets de tunnels et de ponts

Nouveau pont Champlain Montréal-Longueuil

4,2 milliards $ (Montant estimé)

3,4 km

Le pont Bay Bridge San Francisco-Oakland

8,4 milliards $ (Montant final)

7 km

Tunnel George Massey Richmond-Delta (Vancouver)

3,5 milliards $ (Montant estimé)

629 mètres

Tunnel du Marão Amarante-Via Real (Porto, Portugal)

397 millions $ (Montant final)

5,7 km

Lien aéroport Brisbane, Australie

4,8 milliards $ (Montant final)

6,7 km

Troisième lien Québec-Lévis

4 milliards $ (Montant estimé)

7,8 km

Étiquettes : , , , , , , ,

Laisser un commentaire