Bouffe d’ici à la mode d’antan à découvrir

Bouffe d'ici à la mode d'antan à découvrir

Si les colons français ont pu survivre à notre rude climat nordique, c’est probablement grâce à la bonne bouffe d’ici, que les fêtes de la Nouvelle-France nous feront découvrir avec le traditionnel Marché des Saveurs.

C’est en goûtant au Paillasson des Fromages de l’Île d’Orléans que l’on comprend pourquoi ces courageux Français ont choisi de demeurer de ce côté-ci de l’Atlantique. Le fromage, né en 1635, est le plus vieux d’Amérique du Nord rappelle le propriétaire de la petite entreprise artisanale, Jocelyn Labbé.

«Ce n’est pas compliqué, quand on goûte au Paillasson on ne mange pas qu’un fromage, c’est une page d’histoire de la Nouvelle-France que l’on déguste, explique l’artisan fromager. On a pris un produit amené à disparaître et avec lui on fait renaître un patrimoine.»

Fromage maison

Cette merveille de l’Île d’Orléans était vouée à tomber dans l’oubli en raison de sa fabrication maîtrisée par bien peu d’artisans. «Il était fabriqué par des particuliers qui le faisaient dans leur maison. Le dernier était un M. Aubin, avec qui j’ai appris comment maitriser le Paillasson», se souvient Jocelyn Labbé.

Si ce fromage à cuire fait aujourd’hui le bonheur des fins palais d’ici et d’ailleurs, le fromager rappelle qu’il a eu un rôle important à jouer il y a environ 375 ans maintenant. «C’était un des moyens de subsistance de la colonie. Même ceux qui n’aimaient pas le fromage en mangeaient, ça prouve à quel point il est bon», plaisante le fromager.

Plusieurs autres produits

Parmi les autres produits qui feront le régal des festivaliers, les Fêtes de la Nouvelle-France offrent cette année un immense barbecue offrant des grillades de tous genres. Les immenses pilons de dinde faisaient notamment le bonheur des plus gloutons qui dévoraient la viande grillée avec appétit. Maïs sur le gril et assiette autochtone typique sont aussi offerts à ce kiosque qui avait la cote jeudi.

Un couple de Belges installés au Québec depuis six ans participent aussi aux Fêtes pour offrir leurs desserts santé dans des tasses. «On venait toujours visiter l’événement que l’on adore, mais on a décidé de passer de l’autre côté du comptoir cette année», expliquent Véronique Lens et Philippe Baguette d’Anis au pays des merveilles, tombée sous le charme de la vie coloniale.

Plusieurs autres kiosques de fromages, de vins, de fudges et de fondues sont aussi présents sur le site du Marché des Saveurs, qui est ouvert jusqu’à dimanche, de 12h à 23h.

Étiquettes :

Laisser un commentaire