Braquage d’une bijouterie, les voleurs aspergés d’acide nitrique

Braquage d'une bijouterie, les voleurs aspergés d'acide nitrique

Des bijoutiers montréalais qui s’étaient fait braquer ont chèrement vendu leur peau face aux criminels, quitte à les asperger d’acide nitrique pour se défendre, comme en font foi des vidéos déposées à la cour.

«Incroyable», n’a pu s’empêcher de dire la juge Hélène Morin en visualisant la scène d’une rare violence, où une victime est couverte de sang tandis qu’un des braqueurs est complètement défiguré par de l’acide.

Dans la vidéo, rendue publique ce lundi, l’on voit Richardson François et Jerry Théodore, 31 et 35 ans, entrer dans une petite bijouterie de Parc-Extension en janvier 2013. Ils se font passer pour des clients, mais l’un d’eux sort rapidement un pistolet.

Mais c’était sans compter les réflexes d’un des employés, qui a réussi à désarmer le braqueur.

Une violente bataille de quatre longues minutes s’en est suivie, à coups de machette, de sabre, de bouteille et de chaise. Une des victimes a été gravement blessée, comme en font foi des images où on la voit complètement couverte de sang.

Une accalmie s’en est suivie, mais le pire était à venir pour François et Théodore.

Défiguré

Les braqueurs ont toutefois payé cher leur braquage puisqu’un autre employé est allé chercher de l’acide nitrique utilisé pour tester la pureté de l’or et a aspergé les criminels.

Les deux voleurs sont partis après avoir réussi à débarrer les portes. Non seulement ils n’ont pu emporter aucun bijou, mais ils ont dû laisser leurs armes derrière eux.

Théodore avait écopé d’un total de sept années de pénitencier, après avoir plaidé coupable en 2014, tandis que François attend toujours sa sentence.

François, qui a perdu la vue en partie et qui sera marqué à vie par son vol qui a mal tourné, a d’ailleurs demandé la clémence de la cour.

«Je me regarde dans le miroir tous les matins… Ma punition, c’est que je vais y penser toute ma vie», a-t-il dit lors de son témoignage aux représentations sur la peine à lui infliger.

Il n’était d’ailleurs pas emballé à l’idée que les vidéos de son braquage soient rendues publiques, mais il n’a rien pu faire pour empêcher leur diffusion.

François sera de retour au palais de justice de Montréal la semaine prochaine. Tant la Couronne que la défense devraient alors annoncer quelle peine ils comptent demander pour ce criminel, qui a déjà été condamné dans le passé pour homicide involontaire.

Les victimes, qui ont agi en légitime défense, n’ont jamais été accusées dans cette affaire.

Étiquettes : , , , , ,

Laisser un commentaire