Bryan Demers-Thibault de nouveau accusé de meurtre

Bryan Demers-Thibault de nouveau accusé de meurtre

QUÉBEC – Tout juste condamné pour le meurtre au deuxième degré de Robert Lepage, voilà qu’une nouvelle accusation de meurtre prémédité vient d’être portée contre Bryan Demers-Thibault.

Cette fois, on reproche à l’homme de 31 ans d’avoir assassiné à Drummondville Stéphane Cormier, 42 ans, porté disparu depuis le mois d’avril 2011.

À l’époque, une demande de rançon avait d’ailleurs été envoyée à la famille de la victime et Demers-Thibault avait été arrêté, puis accusé d’extorsion.

Toutefois, à ce moment, la preuve ne permettait pas de porter les accusations de meurtre, ce qui est possible aujourd’hui.

«Il y a différents moyens d’enquête qui ont été mis à l’épreuve et, bien que le corps de la victime n’ait jamais été retrouvé, nous avons aujourd’hui assez de preuves pour accuser», a dit la procureure aux poursuites criminelles et pénales qui va piloter le dossier.

Comme il s’agit d’un acte «d’accusation directe», aucune enquête préliminaire ne sera faite et le meurtrier devrait subir son procès rapidement.

En ce qui concerne le meurtre en mai 2014 à Québec de Robert Lepage, 52 ans, pour lequel Demers-Thibault a été trouvé coupable vendredi, la juge Michelle Lacroix a déterminé que l’assassin devra purger une peine d’un minimum de 15 ans avant de pouvoir être admissible à la libération conditionnelle pour un crime «empreint d’une violence extrême».

Pour fixer cette période, la présidente du tribunal a pris en compte le fait que Demers-Thibault «a de multiples antécédents judiciaires» qui «révèlent un tempérament agressif et violent» et «un caractère malhonnête». Au surplus, la juge a relevé que le risque de récidive «est très présent si on se fie aux années antérieures».

«Je ne vois aucun facteur atténuant, si ce n’est que jusqu’à maintenant, pendant sa détention, il s’est montré intéressé à apprendre le français», a souligné la juge.

«Qui sait, développera-t-il un intérêt pour les études dans le but d’améliorer ses chances de réinsertion sociale’», a-t-elle ajouté.

Lors de cette annonce, celui qui a violemment assassiné Robert Lepage n’a eu aucune réaction. Il n’en a pas eu plus, quelques minutes plus tard, lorsque la nouvelle accusation de meurtre prémédité est tombée.

Étiquettes : , , , ,

Laisser un commentaire