Candidat à la mairie a salué le leadership de Hitler

Candidat à la mairie a salué le leadership de Hitler

Un candidat maire ‘ s village près de Kingston, en Ontario, défend les commentaires ‘ tenus sur Facebook et quand il s ‘ éloge de la direction de l ‘ Adolf Hitler.

Agence QMI
26-10-2014 | 14h57

Dernière mise à jour: 26-10-2014 | 15h03

KINGSTON, Ontario – Un candidat à la mairie d’un canton près de Kingston, en Ontario, défend les commentaires qu’il a faits sur Facebook et dans lesquels il fait l’éloge des qualités de chef d’Adolf Hitler.

Rob Purvis, un des deux candidats à la maire du canton de Loyalist a aussi proposé de retourner dans leur pays les gens qui n’adoptent pas les valeurs canadiennes. M. Purvis a exprimé ses opinions au cours d’une discussion sur internet qu’il avait initiée, relativement à la nécessité d’avoir un leadership solide pour répondre à la menace du terrorisme.

La discussion a été lancée dans la foulée de l’attaque à Ottawa, mercredi.

Selon M. Purvis, le style de gouvernance de Hitler «serait glorifié» s’il s’était exercé dans des circonstances différentes.

Le candidat a reconnu que les événements survenus à Ottawa l’avaient mis en colère, mais il a tout de même indiqué jeudi à l’Agence QMI qu’il maintenait les propos envoyés sur le site Facebook.

«J’ai peut-être dit des choses controversées, mais je ne reculerai pas, car c’est ce que je crois sincèrement», a-t-il dit.

M. Purvis a aussi écrit que la rectitude politique empêche une véritable discussion au sujet des menaces terroristes. Tout en dénonçant les objectifs du dictateur nazi, il estime qu’il était très habile pour motiver son peuple.

«Hitler (même dans sa folie) croyait en sa cause (qui n’était pas une cause juste) et avait l’appui de tout le pays, a écrit M. Purvis.

Voilà la mesure d’un vrai chef. Le vrai leadership consiste à prendre les décisions les plus difficiles pour le bien-être du plus grand nombre, et non pour les quelques-uns qui ne sont pas d’accord.»

«Bien sûr, ce qu’il a fait était la pire chose depuis les débuts de l’humanité, a-t-il ajouté. Mais ce que je souligne c’est que même si ses convictions étaient monstrueuses, il n’a pas dérogé à ses décisions.»

«Si des convictions et une mission consistent, disons, à faire tous les efforts nécessaires pour guérir le cancer ou sauver des enfants affamés, ce genre de leadership serait apprécié», a-t-il écrit.

Rob Purvis croit également que le Canada est un pays accueillant.

«Du moment que vous respectez nos lois et notre culture, vous pouvez pratiquer la religion que vous voulez, a-t-il écrit… Pourvu que vous permettiez à nos femmes d’entrer par la porte principale et non celle de côté.»

Étiquettes : , , , ,

Laisser un commentaire