Carte électorale, le PQ et la CAQ appuient QS

Carte électorale, le PQ et la CAQ appuient QS

Le Parti québécois et la Coalition avenir Québec s’entendent avec Québec solidaire pour dire que la nouvelle carte électorale proposée hier, qui prévoit notamment la disparition du comté de Manon Massé, est inacceptable.

À l’instar des propos tenus la veille par la porte-parole de Québec solidaire et députée de Sainte-Marie’Saint-Jacques, «c’est un déni de démocratie» a répété mercredi matin Jean-François Lisée.

«Le processus n’est pas acceptable, a déclaré le chef péquiste. […] Non, ça ne va pas du tout. Ça ne va pas du tout, et j’ai dit à Manon Massé qu’on était avec elle dans ce combat.»

Le chef de la Coalition avenir Québec, François Legault, a contacté lui aussi Mme Massé. «Elle peut compter sur nous pour s’assurer que toutes les personnes qui veulent se faire entendre puissent se faire entendre, pas seulement les libéraux», a assuré M. Legault.

«Je suis très contente que la CAQ et le PQ appuient cette idée de déni de démocratie, a réagi Manon Massé. Je pense que maintenant c’est à M. Couillard et à son équipe de prendre acte. […] Il y a toute une population (celle du Centre-Sud de Montréal) qui n’est pas la plus favorisée de cette planète qui n’a pas été consultée.»

Influences

Comme l’a laissé entendre le député solidaire Amir Khadir, le chef caquiste se demande également si le processus piloté par la Commission de la représentation électorale a pu faire l’objet de certaines influences de la part du Parti libéral. Dans la première mouture de la nouvelle carte, il était notamment question de fusionner Outremont et Mont-Royal, deux circonscriptions libérales.

«Est-ce que les libéraux ont fait des représentations qui pourraient être avantageuses politiquement pour mélanger des populations qui traditionnellement votent libéral avec des populations qui traditionnellement ne votent pas libéral’ La question se pose», a dit M. Legault.

La ministre de Santis réplique

«Si c’est à l’avantage de quelqu’un ce n’est certainement pas à l’avantage du Parti libéral», a répliqué de son côté la ministre responsable de la Réforme des institutions démocratiques, Rita de Santis.

«Il y a deux comtés additionnels dans Laurentides’Lanaudière. […] À ce jour, le Parti libéral du Québec n’est pas tellement fort là», a observé la ministre libérale.

Mme de Santis a aussi rappelé qu’aux dernières élections générales, Québec solidaire l’a emporté par seulement 91 voix dans Sainte-Marie’Saint-Jacques. «Le passé n’est pas garant de l’avenir», a prévenu la ministre de Santis.

Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire