Centre Beauté totale de Québec, le propriétaire se dit victime d’une chasse aux sorcières

Centre Beauté totale de Québec, le propriétaire se dit victime d'une chasse aux sorcières

L’Ordre des podiatres du Québec se livre à une véritable «chasse aux sorcières», allègue Marc Boulet, propriétaire du Centre Beauté totale de Québec, qui fait l’objet de nouvelles accusations d’exercice illégal de la podiatrie.

«L’Ordre des podiatres prétend qu’on n’a pas le droit de faire du soin de pieds et qu’on laisse croire aux gens qu’on est des podiatres.

«On affirme que nous faisons des soins de confort seulement. C’est la Cour qui décidera. Cela fait quatre ans qu’on utilise le laser pour les verrues plantaires. On en fait à longueur de semaine et on n’a jamais eu de plaintes de clients. À Rivière-du-Loup, un dermatologue m’envoie tous ses clients, et c’est un médecin», se défend M. Boulet, qui dit avoir une formation en podologie.

M. Boulet réfute les affirmations de la directrice générale de l’Ordre des podiatres, Martine Gosselin, voulant qu’un client diabétique ait été brûlé aux pieds lors d’un traitement au laser pour des verrues plantaires.

« Un fouineux »

«C’est faux! On a brûlé la verrue, point. On a revu la personne deux semaines plus tard et tout était guéri. C’était quelqu’un envoyé par l’Ordre des podiatres, un fouineux», fustige M. Boulet.

Les nouvelles accusations de l’Ordre surviennent après que le Centre Beauté totale eut déjà été reconnu coupable de pratique illégale de la podiatrie.

En avril 2013, cet établissement a été condamné par la Cour du Québec, division des petites créances, à verser des dommages-intérêts de 3500 $ à une cliente qui avait subi des brûlures aux jambes à la suite d’un traitement d’épilation à la lumière pulsée.

L’Ordre des podiatres et le Collège des médecins ont également dans leur mire la Clinique du pied MD (CDP). Une pléiade d’accusations a été portée contre l’entreprise qui compte 30 succursales au Québec, son président André Duchesneau et trois kinésiologues.

« Entreprise sérieuse »

«La Clinique du pied est une entreprise sérieuse qui existe depuis plus de 20 ans au Québec et qui emploie des kinésiologues détenant une formation universitaire de haut niveau d’une durée minimale de trois ans. Nous ne diagnostiquons ni ne traitons de maladies. Nous ne pratiquons pas de traitement au laser ou autre intervention invasive», stipule M. Duchesneau.

La Fédération des kinésiologues du Québec rappelle de son côté que le champ d’exercice professionnel du kinésiologue ne lui permet pas de «poser un diagnostic en médecine podiatrique pas plus que de prescrire une prothèse adaptée et/ou orthèse plantaire».

Les trois kinésiologues visés par ces accusations ne sont pas membres de la Fédération, précise-t-on également.

Étiquettes : , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *