Centre Vidéotron, 1 million $ de profit malgré un loyer à rembourser

Centre Vidéotron, 1 million $ de profit malgré un loyer à rembourser

Le Centre Vidéotron rapportera 1 million $ à la Ville de Québec en 2017 grâce à la vente de billets, et ce, même si on prévoit de nouveau un déficit.

Dans son budget 2017, la Ville de Québec devra de nouveau rembourser le loyer au gestionnaire Québecor en raison d’un déficit anticipé. Cette année, le montant du chèque sera de 2,5 millions $.

L’entente de gestion prévoit qu’en cas de déficit, la Ville rembourse la moitié du déficit jusqu’à concurrence du montant total du loyer. Les fonctionnaires de la Ville ont vérifié la projection 2016 et les chiffres du budget 2017 pour constater qu’une contribution au déficit sera nécessaire pour une deuxième année.

«J’ai hâte qu’il soit rentable», a commenté le maire de Québec, Régis Labeaume. Selon l’opposition, cette éventualité ne se présentera pas tant que Québec n’aura pas son équipe de la Ligue nationale de hockey.

De façon générale, en 2017, les revenus du Centre Vidéotron seront plus élevés. Ils passeront de 3,9 millions $ à 4,5 millions $.

La hausse des revenus est principalement attribuable aux revenus supplémentaires de 600 000 $ qu’on prévoit pour le stationnement.

Les revenus sont composés de trois sources: le loyer, qui est compensé s’il y a une perte, les frais facturés au gestionnaire pour l’utilisation des services de la Ville, et les redevances de stationnement et celles de 4 $ sur les billets.

Ce sont ces dernières qui sont particulièrement payantes pour la Ville, ont expliqué le directeur général André Legault et le maire. Elles rapporteront 1 million $ et permettront à la Ville de réaliser un profit du même montant sur l’édifice.

La nouvelle chef de l’opposition, Anne Guérette, a suggéré lundi que la Ville puisse rouvrir l’entente de gestion afin d’éviter que les contribuables aient à payer de façon récurrente le déficit. «Si l’entente est gagnante-gagnante pour tout le monde, j’imagine que le propriétaire pourrait peut-être être ouvert. Parce qu’ils ne sont pas contents, je suis certaine qu’ils ne sont pas contents de faire des déficits comme ceux-là. Il faut que le maire Labeaume se responsabilise. En tout cas, nous, c’est ce qu’on a l’intention de faire.»

Étiquettes : , , , , , , , ,

Laisser un commentaire