C’est la fin d’Expo Québec

C'est la fin d'Expo Québec

C’est la fin pour Expo Québec dans sa forme actuelle. La Ville de Québec lance un appel de propositions pour trouver des groupes intéressés à organiser une «fête estivale» qui s’étendrait de juin à septembre.

ExpoCité a fait parvenir à ses partenaires une lettre dans laquelle elle annonce qu’elle lance un «avis d’appel d’intérêt afin d’obtenir des propositions concernant le développement et l’exploitation d’une fête estivale sur le site intérieur et extérieur d’ExpoCité, excluant le Centre Vidéotron, pour les étés de 2016 et 2017».

Cette démarche annonce donc la fin de la fête foraine telle qu’on la connaît. À la place, la Ville fait appel au privé pour assurer la gestion d’un événement qui vise un public large et diversifié et qui privilégie la famille. On veut mettre l’accent sur «le jeu, la découverte, l’ambiance et l’animation» et prioriser les talents locaux.

Appels de propositions

Le président d’ExpoCité, Vincent Dufresne, a confirmé hier au Journal que l’appel d’offres de la Ville de Québec est lancé. «On veut mettre en place la vision du rapport de Daniel Gélinas», a indiqué le conseiller de Saint-Rodrigue.

«On a commencé avec la place publique Jean-Béliveau, on a poursuivi avec l’appel de propositions pour le marché public. Et là, on y va pour l’appel de propositions pour Expo Québec.»

Contrairement à la formule actuelle, qui durait une dizaine de jours à la fin août, la nouvelle mouture pourra s’étirer sur tout l’été, de la Saint-Jean-Baptiste à septembre, ou sur une période plus courte programmée n’importe quand dans cette période.

«Obsolète»

Le maire de Québec, Régis Labeaume, avait déjà manifesté son intérêt pour une formule renouvelée. Le 31 août dernier, il avait suggéré que la fête était dépassée.

«La question, c’est est-ce que la formule actuelle d’Expo Québec est obsolète’ Je ne suis pas loin de dire oui. J’attends un petit peu pour être sûr de mon coup. Comment on peut la remplacer pour la rendre plus moderne, plus attrayante, surtout pour les jeunes et les petites familles’ La formule d’Expo Québec, moi je pense qu’elle a fait son temps», avait-il affirmé.

Le rapport du comité de réflexion de Daniel Gélinas, qui avait été chargé de repenser le secteur d’ExpoCité, n’avait pas statué sur le sort d’Expo Québec. Mais il avait avisé que l’événement «devrait inévitablement tenir compte de la nouvelle vision et des nouveaux aménagements imaginés pour le site d’ExpoCité». Il laissait le soin à l’administration municipale de déterminer si l’événement demeurait compatible avec la nouvelle vision, mais le groupe en doutait.

Est-ce que cela signifie la fin complète de la gestion de l’événement par ExpoCité’ M. Dufresne ne veut pas franchir ce pas. «Ce que ça veut dire pour l’instant, c’est qu’on va en appels de propositions.»

-Avec la collaboration de TVA Nouvelles

Au fil du temps
1898 Première exposition agricole sur l’actuel site d’ExpoCité
1912 L’Exposition provinciale de Québec devient propriété de la Ville, et la première expo se tient en septembre
1969 L’Exposition provinciale devient Expo Québec, et Robert Charlebois en est la vedette
1997 Création d’ExpoCité et virage pour Expo Québec avec, entre autres, les spectacles, les châteaux de sable et la petite ferme
2012 Abandon du volet agricole
2015 La Ville lance un appel au privé pour la gestion d’Expo Québec

Étiquettes : , , ,

Laisser un commentaire