Charbonneau un témoin arrêté pour parjure

Charbonneau  un témoin arrêté pour parjure

Ancien organisateur politique L ‘ Gilles Cloutier, dépeint comme un expert en élections geôlier, a été arrêté pour parjure après son témoignage devant la Commission Charbonneau.

SAINT-JÉRÔME L’ex-organisateur politique Gilles Cloutier, dépeint comme un spécialiste des élections clef en main, a été arrêté pour parjure à la suite de son témoignage devant la commission Charbonneau.

L’information a été révélée lundi matin au procès de l’ancien maire de Boisbriand, Robert Poirier accusé de fraude, de complot et d’abus de confiance en lien avec l’agrandissement de l’usine d’épuration , qui s’est ouvert début janvier au palais de justice de Saint-Jérôme.

L’ex-VP de Roche, France Michaud, et l’ex-ingénieur de BPR, Rosaire Fontaine font face aux mêmes accusations dans ce dossier.

Le procès a subi tout un rebondissement puisque le témoignage de Gilles Cloutier, ancien consultant en développement des affaires chez Roche considéré comme étant l’un des témoins cruciaux de la Couronne a été interrompu.

En effet, les avocats de la défense qui ont amorcé leur contre-interrogatoire la semaine dernière ont mis la main sur des déclarations incendiaires que M. Cloutier aurait faites à des policiers lorsqu’il a été arrêté pour parjure, à la suite d’une plainte déposée par la commission Charbonneau.

La commission Charbonneau sur les dents

Les procureurs de la commission d’enquête se sont alors mobilisés jeudi matin afin qu’une partie de la preuve ne soit pas rendue publique, car elle craint que les allégations du témoin éclaboussent sa procureure en chef, Me Sonia LeBel, et portent préjudice à ses travaux.

La procureure de la commission venue défendre le dossier, Me Erika Porter, a indiqué que la Commission niait formellement les propos tenus par Gilles Cloutier, qu’elle a jugés «faux» et «mal fondés».

L’ex-organisateur politique a été arrêté pour parjure, mais aucune accusation n’a pour l’instant été déposée contre M. Cloutier.

Le débat entre les procureurs de la commission et les avocats des médias, qui souhaitent que la preuve soit divulguée, se poursuivait lundi après-midi.

Étiquettes : , , ,

Laisser un commentaire