Chris Brown relâché contre une caution de 325 000$

Chris Brown relâché contre une caution de 325 000$

31-08-2016 | 06h29

Dernière mise à jour: 31-08-2016 | 08h48

Le chanteur américain de R&B Chris Brown, connu pour ses nombreux démêlés avec la justice, a été arrêté et brièvement détenu mardi, suspecté d’avoir agressé une femme avec une arme à feu, avant d’être relâché sous caution dans la soirée.

Chris Brown, 27 ans, n’a pas été formellement inculpé et a été remis en liberté contre une caution de 250 000 dollars US (327 000 $ CAN), selon le greffe du comté de Los Angeles.

Il avait été appréhendé par la police, qui avait reçu un appel d’urgence dans la nuit de lundi à mardi.

Selon plusieurs médias, une femme avait accusé Chris Brown de l’avoir menacée et d’avoir pointé vers elle une arme à feu. Une miss locale a affirmé sur les réseaux sociaux et à la presse être l’auteure de l’appel.

La section homicides et vols de la police de Los Angeles, chargée des affaires liées aux célébrités, s’est alors rendue mardi après-midi à sa demeure princière de Tarzanala, dans l’agglomération de Los Angeles, selon la LAPD.

Chris Brown s’est opposé à l’entrée des forces de l’ordre sans mandat de perquisition, a nié en bloc les accusations et a publié des vidéos sur Instagram dans lesquelles il traçait un parallèle entre lui et le mouvement Black Lives Matter, qui dénonce les violences policières contre les Noirs.

«Vous devez arrêter ce jeu où vous faites de moi le Méchant ici, comme si je devenais fou. Ce n’est pas le cas», a-t-il lancé dans cette vidéo.

«Quand vous allez recevoir le mandat (de perquisition), vous allez monter (chez moi) et vous n’allez rien trouver, bande d’idiots», a-t-il ajouté. «Vous êtes le pire gang du monde, vous la police».

Selon le site d’informations sur les célébrités TMZ, il aurait lancé par une fenêtre un sac contenant un pistolet et des drogues.

La police a fini par perquisitionner et le chanteur a été appréhendé, ont indiqué un porte-parole des forces de l’ordre et l’avocat du chanteur Mark Geragos, qui a notamment défendu Winona Ryder et Michael Jackson.

Il a été relâché à 23 h19 locales.

«Chris est sorti et va bien», a écrit son avocat sur son compte Twitter. «Les allégations le visant sont clairement fausses», a ajouté Mark Geragos.

Baylee Curran, couronnée «Miss Californie régionale» cette année lors d’un concours de beauté et qui dit avoir été agressée par la célébrité américaine, a livré sa version des faits sur Instagram.

«Vous pensez honnêtement que je voulais que ça arrive et que c’est ma faute’» interroge Baylee Curran dans une vidéo qui semble tournée depuis une voiture en marche.

«Si quelqu’un vous avait mis un pistolet sur la tête, qu’auriez-vous fait’ Vous auriez appelé la police», estime la jeune femme.

Elle a aussi déclaré à TMZ qu’elle se trouvait, en compagnie d’une amie, dans un jacuzzi chez Chris Brown et que le chanteur s’était énervé lorsqu’elle a admiré le bijou de l’un de ses invités.

Au Los Angeles Times, elle a confié avoir fui la maison en refusant de signer un accord pour ne pas divulguer l’incident.

Le chanteur de R&B, dont les titres Run It! et Kiss Kiss ont été en tête des ventes musicales aux États-Unis, n’en est pas à son premier démêlé avec les autorités, le plus célèbre étant sa condamnation pour avoir frappé celle qui était alors sa petite amie, la pop-star Rihanna, avant la cérémonie des Grammy Awards 2009.

En 2014, il a plaidé coupable d’avoir agressé un homme devant un hôtel de Washington et plus tôt cette année, il a été accusé d’avoir été violent envers une femme à Las Vegas.

Accusé de fraude l’an dernier aux Philippines pour n’avoir pas donné un concert, il avait là aussi exprimé sa colère sur Instagram, tout en attendant de quitter le pays.

Étiquettes : , , , , , ,

Laisser un commentaire