Citations de l’année

Citations de l'année

Régis Labeaume, maire de Québec

Photo d’archives Jean-François Desgagnés

« On n’est pas fiers de ça, on l’a raté, mais c’était un investissement qui, au bout du compte, devrait nous coûter 200 000 $. C’est pas si mal quand on a économisé 30 M$ pour construire un amphithéâtre. Je ne suis pas si gêné que ça et je ne m’excuserai pas. »

Régis Labeaume au sujet de l’échec du coffre-fort virtuel

« Je ne suis pas en mode olympique. Calmez-vous le pompon! »

Régis Labeaume à partir de Lausanne

« Il y a des enfants qui meurent en Afrique. »

Régis Labeaume, excédé par les questions des journalistes sur le stationnement automatisé à ExpoCité, qui tarde à être implanté

« Il est évident qu’on va avoir notre club. La seule question, c’est quand. Mon évaluation personnelle est qu’on va avoir un club. Je n’ai même plus d’inquiétudes là-dessus. Je ne stresse plus. »

Régis Labeaume, deux jours après que la LNH eut refusé d’octroyer un club d’expansion à Québecor

« Évidemment, je l’ai dit à la Labeaume, avec mon air bête […] J’aurais dû le faire de façon plus intelligente. »

Le maire de Québec faisant son mea culpa après avoir d’abord annoncé l’interdiction de posséder un pitbull à compter du 1er janvier 2017.

« C’est un marché de dupes. On n’est pas des enfants d’école. On a quand même du métier. Il ne faut pas nous prendre pour des idiots. »

Le maire Régis Labeaume au sujet de la décision d’Ottawa de se retirer du dossier du pont de Québec

« À Québec, on s’est fait fourrer [avec la peinture du pont]. Parlez-moi pas du tunnel et que le fédéral va mettre de l’argent […] Les tunnels, c’est tou-jours un désastre financier. Il n’y a pas un gouvernement qui va embarquer là-dedans. »

– Régis Labeaume, maire de Québec

« Je ne dirige pas le ministère du Plan soviétique. Tu ne peux pas décider pour les gens. »

Régis Labeaume, interrogé sur les inconvénients de l’étalement urbain

« Prochaine tabagie qui ferme, je présume que ça va être de la faute à Labeaume’! »

Le maire Labeaume, ironique, à la suite de la fermeture du restaurant La Crémaillère, dans le Vieux-Québec.

« Là, ce qui urge, ce sont les eaux usées. Faut qu’on s’occupe de la merde. C’est assez simple, il faut appeler un chat un chat! »

Régis Labeaume, maire de Québec, qui évoque un plan de 100 M$ pour raccorder les égouts de Stoneham et Lac-Delage à ceux de Québec.

Paul Shoiry, chef de l’opposition

Photo d’archives Annie T Roussel

« Monsieur le maire devrait faire attention à son c’ur. Il s’énerve pas mal ce soir. Il dit des âneries et fait de la démagogie! »

Paul Shoiry, chef de l’opposition

« Je ne sais pas comment il s’est rendu, puis il est parti de l’amphithéâtre. J’espère qu’il a pris le transport en commun. J’espère qu’il n’a pas pris son auto. »

Paul Shoiry, chef de l’opposition, sous-entendant que le maire Labeaume avait les facultés affaiblies par l’alcool

Robert Miller, maire de Stoneham

Photo d’archives Simon Clark

« Pour qui vous vous prenez là’ Qui êtes-vous pour niaiser les gens comme ça’ »

Robert Miller, maire de Stoneham, interpellant le maire de Québec au sujet du Règlement de contrôle intérimaire (RCI) limitant le nombre de permis dans la couronne nord de Québec.

Gilles Lehouillier, maire de Lévis

Photo d’archives Jean-François Desgagnés

« On ne s’attendait pas à avoir un succès aussi phénoménal dès la première année de rodage. C’est certain qu’on est en train de créer une destination internationale qui va attirer des foules. »

Gilles Lehouillier, maire de Lévis, au sujet des 2500 visites par jour au quai Paquet

Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire