Comment peut-on favoriser Las Vegas au détriment de Québec’-Guy Lafleur

Comment peut-on favoriser Las Vegas au détriment de Québec'-Guy Lafleur

Le légendaire Guy Lafleur comprend mal pourquoi la Ligue nationale de hockey semble vouloir favoriser Las Vegas dans l’octroi d’une nouvelle concession, au détriment de Québec.

Tout indique que la LNH confirmera le 22 juin que seule la capitale du jeu du Nevada fera partie de l’élargissement des cadres. Québec devra visiblement attendre au moins un an de plus.

«On ne semble pas réaliser qu’il n’existe aucune tradition pour le hockey à Las Vegas», a fait valoir Lafleur mardi alors qu’il remettait des prix aux meilleurs hockeyeurs-étudiants du Québec lors d’une rencontre de presse au Centre Bell.

«Si j’allais visiter Las Vegas, ça ne serait pas pour assister à un match de hockey, mais bien pour aller voir un spectacle d’un artiste fort connu ou encore un show du Cirque du Soleil, a-t-il ajouté. Il est difficile de croire qu’une équipe de hockey peut connaître plus de succès aux guichets à Las Vegas que dans une ville comme Québec.

«Vraiment, je ne comprends pas l’insistance de la LNH de vouloir s’établir dans le désert du Nevada. Le hockey ne sera qu’un évènement parmi tant d’autres. Comment peut-on favoriser Las Vegas au détriment de Québec, où le hockey de la LNH serait le plus gros évènement en ville’»

Les neuf membres composant le comité exécutif de la LNH auraient passé la journée de mardi en réunion à New York et on prévoit qu’ils recommanderont aux gouverneurs de la ligue d’accepter la candidature de Las Vegas pour former une nouvelle équipe dans la division Pacifique en 2017-2018.

Les gouverneurs se pencheront sur ce dossier le 22 juin… à Las Vegas!

Une rivalité qui lui manque beaucoup

Lafleur, qui a été une grande vedette avec les Remparts de Québec avant de s’amener avec le Canadien, sympathise avec les amateurs de hockey de la Vieille Capitale.

«Ça fait longtemps qu’ils attendent de retrouver leur équipe de la LNH. Le Centre Vidéotron est magnifique et je reste convaincu que Québec finira par être récompensée pour sa patience, a confié Lafleur. Le retour des Nordiques serait une très bonne chose pour le Canadien, car ça garderait l’équipe montréalaise sur le qui-vive, comme c’était le cas dans les années 1980 et 1990.

«Cette rivalité Canadien-Nordiques était sans pareille, a-t-il continué. Je n’ai rien contre les duels Canadien-Bruins, mais ils ne se comparent pas à ce que représentaient à l’époque les affrontements entre le Tricolore et les Nordiques. C’était une rivalité naturelle. On a besoin de revoir cela au Québec. Ça nous manque à tous.»

Le déménagement des Hurricanes

Lafleur verrait bien le déménagement d’une concession comme celle des Hurricanes de la Caroline.

«Pourquoi le propriétaire Peter Karmanos s’entête-t-il à vouloir garder son club en Caroline du Nord alors que le public boude les Hurricanes’ Il me semble que ce serait plus profitable pour lui de former un partenariat avec Québecor. Il y aurait sûrement moyen de s’entendre.»

Lafleur est surpris de lire que la valeur du dollar canadien refroidit l’enthousiasme des dirigeants de Québecor.

«J’espère bien qu’ils ont su faire des réserves de dollars américains lorsque notre devise s’échangeait au pair il y a quelques années…», a conclu celui qui a remis le Prix d’excellence Guy Lafleur à Charles-David Beaudoin, des Patriotes de l’Université du Québec à Trois-Rivières.

Étiquettes : , , , , , ,

Laisser un commentaire