Consultations à L’Ancienne-Lorette

Consultations à L'Ancienne-Lorette

À L’Ancienne-Lorette, la première séance d’information sur l’entente de partage des frais d’agglomé­ration aura lieu demain soir à l’église Notre-Dame-de-l’Annonciation. Le résultat de la consultation sera connu «d’ici Noël», promet le maire Loranger.

Ce dernier refuse toujours l’entente intervenue il y a une douzaine jours. Il la qualifie de «très mauvaise» pour sa Ville et appelle les Lorettains à la rejeter lors de la consultation publique qui se fera bientôt par envoi postal. «Mais je respecterai bien entendu la volonté des citoyens», insiste-t-il.

Interrogé lundi après-midi, Émile Loranger a indiqué qu’il aimerait bien que son collègue de Saint-Augustin Sylvain Juneau (qui est favorable à l’accord) soit présent mercredi. «Beaucoup de gens me demandent ceci: si c’est bon pour Saint-Augustin, pourquoi ça ne le serait pas pour nous’ a rapporté M. Loranger. Ce serait bien qu’il vienne nous en parler.»

Final

Lundi soir, M. Juneau a cependant décliné l’invitation. «Ce n’est pas à moi de me mêler des affaires internes de L’Ancienne-Lorette, a-t-il laissé tomber. Je ne suis pas capable de juger pour eux.»

Dans un autre ordre d’idées et contrairement aux affirmations des maires Labeaume et Juneau, Émile Loranger croit que l’entente n’est pas finale. Il n’exclut pas une renégociation des termes de l’accord.

Lors de la dernière campagne électorale de 2013, M. Loranger a dit jouer son avenir politique sur la bataille judiciaire avec la Ville de Québec à propos de l’enjeu de la quote-part. Faut-il conclure que le maire de L’Ancienne-Lorette démissionnerait de son poste si jamais ses citoyens le priaient de ratifier cette entente’ «Je ne réponds pas à cette question», a réagi Émile Loranger, en poste depuis 1983.

Étiquettes : ,

Laisser un commentaire