Contrat de 247M$ annulé à cause d’importantes irrégularités

Contrat de 247M$ annulé à cause d'importantes irrégularités

Le Bureau de l’inspecteur général (BIG) vient de résilier un contrat de 24,7 millions $ à cause d’importantes irrégularités dans l’octroi d’un contrat à l’usine d’eau potable Atwater de la Ville de Montréal.

L’entreprise Xylem a obtenu en janvier 2015 un contrat pour fournir 14 motopompes à l’usine Atwater. Bien qu’elle n’était pas le plus bas soumissionnaire, elle était la seule à avoir été déclarée conforme.

La firme SNC-Lavalin avait été mandatée précédemment par la Ville de Montréal pour effectuer la conception du devis technique et la surveillance des travaux avec la Direction de l’eau potable (DEP).

Une première analyse de conformité a conclu qu’aucun des cinq soumissionnaires ne répondait aux exigences techniques. Puis, une seconde analyse a déclaré que Xylem était le seul soumissionnaire conforme.

Revoir les critères

Or, deux irrégularités ont été soulignées dans l’octroi du contrat à Xylem. D’abord, l’entreprise n’a pas fourni de lettre attestant la fiabilité des pompes, comme il était demandé dans l’appel d’offres.

De plus, SNC-Lavalin et la DEP demandaient que les pompes fonctionnent avec un système de refroidissement de l’huile à l’air forcé, mais aucun système de ce type n’était disponible sur le marché. Ils ont donc révisé certaines exigences du devis technique après qu’aucune offre n’eut été déclarée conforme.

Une équivalence a donc été accordée à Xylem pour qu’elle fournisse un système de refroidissement à air ambiant.

«La DEP ne voulait pas risquer d’annuler l’appel d’offres et recommencer le processus en n’ayant aucun soumissionnaire conforme», peut-on lire dans le rapport du BIG.

Étiquettes : , , , , , ,

Laisser un commentaire