Couillard reçoit la visite du ministre des Affaires étrangères de Cuba

Couillard reçoit la visite du ministre des Affaires étrangères de Cuba

En attendant d’effectuer une première mission à Cuba dans le but d’intensifier les échanges commerciaux, le premier ministre Philippe Couillard a reçu la visite du ministre des Affaires étrangères cubain, mardi.

Après avoir rencontré à Ottawa son homologue canadien, Stéphane Dion, lundi, Bruno Rodriguez Parrilla s’est rendu à Québec, mardi, pour discuter avec le premier ministre du Québec.

«Pour nous, c’est une rencontre qui est très importante», a confié à notre Bureau parlementaire la ministre des Relations internationales du Québec, Christine St-Pierre, qui participait également à la rencontre.

La ministre St-Pierre travaille à renforcer les liens entre Québec et Cuba depuis que les États-Unis ont annoncé le rétablissement des relations diplomatiques avec le pays de Castro.

À l’heure où Cuba poursuit son passage d’une économie communiste vers celle d’une économie de marché, nombreux sont les états de ce monde qui se montrent ouverts pour les affaires.

Mme St-Pierre l’a constaté en novembre dernier, en effectuant la première visite d’un ministre des Relations internationales du Québec en sol cubain.

«C’était dans le cadre d’une grande foire commerciale, à 45 min de la Havane, se souvient-elle. […] La Chine était là, les Allemands étaient là. Alors, il y a d’autres joueurs aussi qui y voient un intérêt.»

Reconnaissance

Les Cubains, toutefois, sont reconnaissant de l’apport «majeur» des Québécois à leur industrie touristique, croit Mme St-Pierre.

L’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec (ITHQ) travaille d’ailleurs sur un projet de coopération avec Cuba. Québec souhaite également que ses PME puissent tirer leur épingle du jeu devant cette nouvelle terre d’opportunités d’affaires que représente la plus grande île des Caraïbes.

Une mission du premier ministre Couillard à Cuba, possiblement ce printemps, est toujours dans les cartons. L’ouverture d’un bureau du gouvernement du Québec à La Havane est encore sur la table, confirme la ministre St-Pierre, mais «à plus long terme».

En 2015, les échanges commerciaux entre le Québec et Cuba s’élevaient à 85,6 M$.

Étiquettes : , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Couillard reçoit la visite du ministre des Affaires étrangères de Cuba

Couillard reçoit la visite du ministre des Affaires étrangères de Cuba

En attendant d’effectuer une première mission à Cuba dans le but d’intensifier les échanges commerciaux, le premier ministre Philippe Couillard a reçu la visite du ministre des Affaires étrangères cubain, mardi.

Après avoir rencontré à Ottawa son homologue canadien, Stéphane Dion, lundi, Bruno Rodriguez Parrilla s’est rendu à Québec, mardi, pour discuter avec le premier ministre du Québec.

«Pour nous, c’est une rencontre qui est très importante», a confié à notre Bureau parlementaire la ministre des Relations internationales du Québec, Christine St-Pierre, qui participait également à la rencontre.

La ministre St-Pierre travaille à renforcer les liens entre Québec et Cuba depuis que les États-Unis ont annoncé le rétablissement des relations diplomatiques avec le pays de Castro.

À l’heure où Cuba poursuit son passage d’une économie communiste vers celle d’une économie de marché, nombreux sont les états de ce monde qui se montrent ouverts pour les affaires.

Mme St-Pierre l’a constaté en novembre dernier, en effectuant la première visite d’un ministre des Relations internationales du Québec en sol cubain.

«C’était dans le cadre d’une grande foire commerciale, à 45 min de la Havane, se souvient-elle. […] La Chine était là, les Allemands étaient là. Alors, il y a d’autres joueurs aussi qui y voient un intérêt.»

Reconnaissance

Les Cubains, toutefois, sont reconnaissant de l’apport «majeur» des Québécois à leur industrie touristique, croit Mme St-Pierre.

L’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec (ITHQ) travaille d’ailleurs sur un projet de coopération avec Cuba. Québec souhaite également que ses PME puissent tirer leur épingle du jeu devant cette nouvelle terre d’opportunités d’affaires que représente la plus grande île des Caraïbes.

Une mission du premier ministre Couillard à Cuba, possiblement ce printemps, est toujours dans les cartons. L’ouverture d’un bureau du gouvernement du Québec à La Havane est encore sur la table, confirme la ministre St-Pierre, mais «à plus long terme».

En 2015, les échanges commerciaux entre le Québec et Cuba s’élevaient à 85,6 M$.

Étiquettes :

Laisser un commentaire