Couillard veut mettre fin à l’ISF

Couillard veut mettre fin à l'ISF

Couillard veut mettre fin à la relation versée aux membres qui quittent le bureau.

QUÉBEC – Philippe Couillard souhaite mettre fin aux indemnités de départ versées aux députés qui quittent leurs fonctions.

«Je partage le sentiment de la population au sujet de cette pratique qui doit cesser. Je n’aime pas ça et je préférerais que ça n’existe pas», a déclaré sans ambages le premier ministre du Québec, vendredi, en marge d’un remaniement ministériel au sein du gouvernement.

M. Couillard a d’ailleurs demandé à l’ex-ministre de l’Éducation Yves Bolduc d’avoir à tout le moins une pensée pour la population quand il touchera son allocation de transition de l’ordre de 155 000 $ tout en reprenant sa pratique médicale.

«On pourrait régler ça de façon non partisane entre parlementaires», a souhaité le chef du gouvernement.

Des ajustements

Philippe Couillard a procédé vendredi matin à certains «ajustements» à son Conseil des ministres à la suite du départ d’Yves Bolduc.

Tel que l’annonçait le Journal de Québec dans son édition de vendredi, François Blais accède aux ministères de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, Sam Hamad, lui succède au ministère de l’Emploi et de la Solidarité sociale. M. Hamad demeure ministre du Travail et responsable de la Capitale-Nationale.

Pour sa part, le ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, Pierre Arcand, prend la relève d’Yves Bolduc pour devenir ministre responsable de la Côte-Nord.

«Il faut savoir s’adapter à la réalité, a philosophé Philippe Couillard. Il y a toujours des changements dans un gouvernement, il y en aurait eu de toute façon. Il faut s’assurer que le message du gouvernement est cohérent.» 

Aussi sur Canoe.ca

Étiquettes : ,

Laisser un commentaire