Course aux trophées du cinéma, les favoris

Course aux trophées du cinéma, les favoris

Alors que la cérémonie des Golden Globes se tient le 8 janvier et que les nominations aux Oscars seront dévoilées le 24 janvier, voici un tour d’horizon des actrices, des acteurs et des films autour desquels se dessine un halo de statuette…

Du côté des femmes

Amy Adams en Louise Banks dans L’arrivée ou en Susan Morrow dans Animaux nocturnes: en linguiste déterminée à comprendre le langage des extraterrestres qui viennent d’arriver sur Terre dans L’arrivée de Denis Villeneuve ou en ex de Jake Gyllenhaal dans Animaux nocturnes de Tom Ford, Amy Adams s’impose, cette année, comme une concurrente de poids.

Nominations ou prix obtenus pour ces rôles: c’est son interprétation dans L’arrivée qui remporte les suffrages, Amy Adams ayant décroché une nomination aux Golden Globes, en plus d’avoir remporté le Critics’ Choice Movie Award et le prix du National Board of Review.

Ruth Negga en Mildred Loving dans Loving: Noire mariée – illégalement en 1958 en Virginie – à Richard Loving, un homme blanc, dont le couple s’est battu allant jusqu’en Cour suprême pour faire reconnaître son union. Cette histoire vraie, mise en scène par Jeff Nichols, a confirmé le talent de l’actrice, jusque-là cantonnée à des rôles de soutien.

Nominations ou prix obtenus pour ce rôle: outre une nomination aux Golden Globes, Ruth Negga a également été nommée aux Critics’ Choice Movie Awards et elle a reçu le prix de l’actrice montante du Festival de Palm Springs.

Natalie Portman en Jacqueline Kennedy dans Jackie: quelques mois après l’assassinat de JFK, Jackie raconte sa vie à la Maison-Blanche dans ce film de Pablo Larraín.

Nominations ou prix obtenus pour ce rôle: en plus des prix aux Critics’ Choice Awards et au Palm Springs International Film Festival, Natalie Portman est favorite aux Golden Globes. Nul doute que l’Académie des Oscars accordera une nomination (et pourquoi pas la statuette’) à celle qui a été sacrée meilleure actrice en 2011 pour Le cygne noir de Darren Aronofsky.

Emma Stone en Mia Dolan dans Pour l’amour d’Hollywood: rafraîchissante et colorée, la comédie musicale de Damien Chazelle transporte dans le Hollywood des années 1940 et 1950, Emma Stone y incarnant une aspirante actrice.

Nominations ou prix obtenus pour ce rôle: Pour l’amour de Hollwyood est le film favori de l’année, un «buzz» qui a commencé à rejaillir sur la jeune femme de 28 ans. En lice aux Golden Globes, celle qui est considérée comme une actrice sérieuse depuis «Birdman» a été citée dans toutes les annonces de prix par les associations de critiques américaines.

La place restante aux Oscars:

– Annette Bening pour 20th Century Women dans lequel elle tient le rôle d’une mère monoparentale dans les années 1970.- Isabelle Huppert pour Elle de Paul Verhoeven sur une femme violée qui se venge de son agresseur.- Meryl Streep pour Florence Foster Jenkins dans lequel elle incarne cette cantatrice qui chante faux, mais qui a réussi à se produire à guichets fermés au Carnegie Hall de New York.

Du côté des hommes

Casey Affleck en Lee Chandler dans Manchester by the Sea: ce drame écrit et réalisé par Kenneth Lonergan explore le deuil et les drames familiaux.

Nominations ou prix obtenus pour ce rôle: le frère de Ben Affleck, pris au sérieux depuis The Assassination of Jesse James by the Coward Robert Ford (2007) a impressionné tout le monde. En plus des associations de critiques américains, les Golden Globes et les Independent Spirit Awards lui ont accordé une nomination. Et c’est sans compter sa victoire aux Critics’ Choice Movie Awards et aux prix du National Board of Review.

Joel Egerton en Richard Loving dans Loving: sous la houlette de Jeff Nichols, Joel Egerton incarne avec pudeur, mesure et passion Richard Loving, un Virginien blanc qui a dû attendre 10 ans pour que la Cour suprême des États-Unis reconnaisse son mariage à une femme noire.

Nominations ou prix obtenus pour ce rôle: en lice pour la Palme d’or à Cannes, le film et donc son acteur principal récoltent les louanges des organisateurs de cérémonies de prix. Les critiques américains voient désormais Joel Egerton dans leur soupe, lui qui est en lice pour un Golden Globe.

Andrew Garfield en Desmond Doss dans Hacksaw Ridge ou en Sebastião Rodrigues dans Silence: en soldat objecteur de conscience dans Hacksaw Ridge de Mel Gibson – film tiré d’une histoire vraie – ou en jésuite portugais dans le Silence de Martin Scorsese, l’ancien Spiderman s’est fait remarquer cette année et prouve qu’il y a une vie après les films de superhéros.

Nominations ou prix obtenus pour ce rôle: cité aux Golden Globes et aux Satellite Award, il a déjà reçu le Critics’ Choice Movie Award pour Hacksaw Ridge.

Ryan Gosling en Sebastian Wilder dans Pour l’amour d’Hollywood: le chouchou du public tient le rôle d’un pianiste de jazz dans ce film enchanteur et joliment nostalgique. De plus, il danse!Nominations ou prix obtenus pour ce rôle: la prestation de Ryan Gosling a été saluée par une nomination aux Golden Globes. Gagnera-t-il’

La place restante aux Oscars:

– Tom Hanks en pilote de ligne dans l’efficace Sully de Clint Eastwood.- Viggo Mortensen en père non conventionnel dans le charmant Une vie fantastique de Matt Ross.- Chris Pine en père divorcé dans le surprenant Hell or High Water de David Mackenzie.- Denzel Washington en ancien joueur de baseball dans les années 1950 dans Fences, qu’il a réalisé.

Meilleur film: ça se bouscule au portillon!

Ce ne sont pas les prétendants aux statuettes du meilleur film, remises par les associations de critiques ou la prestigieuse Académie des Oscars, qui manquent cette année. Reste à savoir si ceux qui votent opteront pour un drame social ou un long métrage léger et optimiste.

– Animaux nocturnes de Tom Ford: une femme découvre le livre que vient d’écrire son ex.- L’arrivée de Denis Villeneuve: les contacts entre des extraterrestres et une linguiste devant décoder leur langage.- Hacksaw Ridge de Mel Gibson: l’histoire vraie d’un objecteur de conscience pendant la Seconde Guerre mondiale.- Lion de Garth Davis: l’histoire incroyable – et vraie – d’un jeune Indien adopté par des Australiens et qui décide de retrouver son village natal grâce à Google Maps.- Loving de Jeff Nichols: le parcours véridique d’un couple – un homme blanc et une femme noire – qui se bat pour faire reconnaître la légalité de son mariage dans les États-Unis des années 1950 et 1960.- Manchester by the Sea de Kenneth Lonergan: la manière dont un jeune homme fait face au décès de son frère.- Moonlight de Barry Jenkins: la vie d’un jeune homme noir au travers des trois étapes de son existence.- Pour l’amour d’Hollywood de Damien Chazelle: une comédie musicale sur la vie et les amours de deux jeunes artistes à Los Angeles.- Silence de Martin Scorsese: deux jésuites vont tenter de sauver l’un des leurs torturé par les Japonais.- Sully de Clint Eastwood: l’amerrissage, dans l’Hudson, d’un avion de ligne par le pilote Chesley Sullenberger.

Étiquettes : , , ,

Laisser un commentaire