Crime organisé , Personne ne semble en mesure de s’imposer

Crime organisé , Personne ne semble en mesure de s'imposer

Au lendemain d’une arrestation importante de membres dirigeants du groupe de motards des Rock Machine à L’Assomption, le spécialiste du crime organisé Jean-Pierre Charbonneau dresse le portrait changeant de l’échiquier du crime organisé.

Selon lui, cette arrestation pourrait profiter à un autre groupe de motards : les ennemis jurés des Rock Machine  il y a une dizaine d’années, les Hells Angels.

«Ce sera intéressant de voir dans quelle mesure les arrestations vont fragiliser les Rock Machine, qui souhaitaient prendre du gallon. Est-ce que les Hells reprendront leur territoire», se demande Jean-Pierre Charbonneau, qui ajoute que cette frappe policière survient au même moment où plusieurs membres des Hells Angels sortent de prison.

Selon le spécialiste, depuis le départ du parrain Vito Rizutto, personne ne s’est réellement imposé sur la scène criminelle québécoise. Selon lui, la mafia italienne se livre présentement à une «guerre interne».

«Il n’y a jamais eu personne dans le monde interlope québécois qui a eu le haut du pavé et qui dirigeait tout. C’est un mythe. Sauf qu’à certains moments, une organisation était plus influente.»

D’après Jean-Pierre Charbonneau, personne depuis Rizzuto n’a pu instaurer une certaine paix dans le milieu.

«Son influence, son charisme et son ascendant faisaient en sorte qu’on pouvait faire la paix entre les différentes factions et même instaurer de la collaboration.»

«Depuis qu’il a quitté, il n’y a personne qui semble être en mesure de s’imposer», conclut-il.

Étiquettes : , , , , ,

Laisser un commentaire