Démolition de deux maisons à L’Ancienne-Lorette, la Ville de Québec se défend

 Démolition de deux maisons à L'Ancienne-Lorette, la Ville de Québec se défend

La démolition de deux maisons sur les rives de la rivière Lorette est inévitable, selon la Ville de Québec qui dit avoir choisi la «meilleure solution» pour protéger l’ensemble des habitations et commerces de futures inondations.

«Toute la rivière a été analysée dans sa totalité. On a fait des expropriations aussi sur le boulevard Hamel. Il y avait une dizaine de propriétés au total: deux résidentielles, puis sept ou huit commerciales. La solution sur la table, c’est la meilleure, sans l’ombre d’un doute», s’est défendu le conseiller Jonatan Julien, mercredi.

La Ville de Québec refuse de parler d’expropriation et privilégie la «négociation de gré à gré» avec les résidents concernés. Finalement, les propriétaires des deux maisons (sur les rues Saint-Eugène et Blier) n’auront quand même pas le choix de déménager.

«Moi, le premier, si c’était mon cas, ça me ferait quelque chose, mais ce sont des décisions éclairées qui ont été prises», a renchéri M. Julien, rappelant que les maisons sont situées dans une future plaine de débordement.

Étiquettes : , , , , ,

Laisser un commentaire