Deux invités de dernière minute se sont illustrés

Deux invités de dernière minute se sont illustrés

QUÉBEC | Oubliés lors de la sélection initiale, les receveurs Guillaume Paquet, des Carabins de l’Université de Montréal, et Étienne Moisan, du Rouge et Or de l’Université Laval, ont démontré qu’ils avaient leur place avec les meilleurs.

«On m’a garroché là à trois jours d’avis et c’était une motivation de plus d’être appelé comme réserviste, a mentionné Moisan, qui a capté quatre passes pour 80{verges. Je voulais montrer que j’avais ma place, mais je n’avais aucune pression puisque je n’avais pas été choisi au départ.»

«Je voulais montrer qu’on aurait dû m’inviter dès le départ, de renchérir Paquet qui a capté cinq passes pour 92 verges. C’était plate de ne pas avoir été invité en partant, mais la déception était passée après trois secondes. J’étais juste content d’être ici. J’ai toujours du succès au PEPS. Sur mon gain de 55 verges, j’ai capté une passe de 14 verges avant d’aller chercher les autres. Même chose l’an dernier au PEPS, lors du premier match de la saison, quand j’étais parti pour 48 verges pour un touché après une passe de trois. En raison de mon petit gabarit, je mise sur ma vitesse et les verges après réception.»

Vite guéri

Invité de dernière minute, Moisan a craint un moment de rater le match en raison d’une blessure à une hanche, subie mercredi.

«Je n’étais pas cent pour cent, mais je devais jouer, a-t-il résumé. J’ai raté un entraînement et cela a été bénéfique. Je pense que les entraîneurs ont été légèrement surpris. J’étais peu utilisé en début de semaine, mais les choses ont changé en cours de route. Je n’ai pas débarqué du terrain lors du match. Je me suis entraîné comme centre arrière et demi inséré, mais j’ai joué uniquement comme receveur.»

Membre de l’équipe de l’Ouest, Moisan avait une petite gageure avec son coéquipier Antony Dufour, mais elle a pris le bord avant le match.

«On avait gagé une bière si je le plaquais sur les unités spéciales, a-t-il indiqué, mais je savais avant le match que je ne jouerais pas.»

Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire