Do not pay une application pour contester votre ticket

Do not pay une application pour contester votre ticket

Contester sa contravention injuste à l’aide de son téléphone intelligent est désormais possible grâce à l’application «Do not pay» qui devient votre «avocat».

Inspiré par de nombreux constats pour stationnements illégaux, l’universitaire Joshua Bowder, 19 ans, a lancé un logiciel pour son usage personnel et par la suite le programme «Do not pay».  

L’outil révolutionnaire n’est rien d’autre qu’une intelligence artificielle programmée pour aider les utilisateurs à rédiger une lettre de contestation. L’application est disponible en version web sur le site internet donotpay.co.uk.

En se connectant, «Do not pay» propose une liste exhaustive de choix pour contester sa contravention.

Après avoir effectué son choix, l’utilisateur reçoit automatiquement une lettre de contestation reprenant les erreurs soulevées par le plaignant.

Lancée dans sa version publique en septembre 2015, l’application a déjà permis d’annuler plus de 160 000 contraventions seulement aux États-Unis et en Grande-Bretagne.

Étiquettes :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do not pay une application pour contester votre ticket

Do not pay une application pour contester votre ticket

Contester sa contravention injuste à l’aide de son téléphone intelligent est désormais possible grâce à l’application «Do not pay» qui devient votre «avocat».

Inspiré par de nombreux constats pour stationnements illégaux, l’universitaire Joshua Bowder, 19 ans, a lancé un logiciel pour son usage personnel et par la suite le programme «Do not pay».  

L’outil révolutionnaire n’est rien d’autre qu’une intelligence artificielle programmée pour aider les utilisateurs à rédiger une lettre de contestation. L’application est disponible en version web sur le site internet donotpay.co.uk.

En se connectant, «Do not pay» propose une liste exhaustive de choix pour contester sa contravention.

Après avoir effectué son choix, l’utilisateur reçoit automatiquement une lettre de contestation reprenant les erreurs soulevées par le plaignant.

Lancée dans sa version publique en septembre 2015, l’application a déjà permis d’annuler plus de 160 000 contraventions seulement aux États-Unis et en Grande-Bretagne.

Étiquettes :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *