Don d’une maison pour un homme tétraplégique et sa famille

Don d'une maison pour un homme tétraplégique et sa famille

Devenu tétraplégique il y a quelques mois, un homme de Magog, en Estrie, est émerveillé par l’élan de solidarité de 50 entreprises de la région qui exécutent gratuitement ces jours-ci les travaux de sa future maison.

«Le 5 septembre 2015, j’ai eu un accident, j’ai plongé dans un lac et je me suis cassé la colonne», a raconté Marc Lamontagne.

Marc Lamontagne ne pourra jamais plus remarcher. Sans assurance invalidité, il doit composer avec son nouveau mode de vie dans une maison inadéquate et avec seulement 700 $ par mois.

«Au Québec on est assuré sur beaucoup de choses, mais quand ça arrive dans un lac, on n’a aucune assurance», a déploré M. Lamontagne.

Le père de 31 ans désire surtout davantage d’autonomie dans sa nouvelle maison adaptée pour lui et sa famille.

«Je vais pouvoir aller coucher ma fille, aller faire à manger, je vais pouvoir tout faire!», s’est réjoui M. Lamontagne.

«C’est comme une grande liberté qu’on va avoir», a ajouté Josianne Chouinard, sa conjointe.

Présélectionnée pour l’émission On efface et on recommence, sa candidature n’avait pas été retenue. Des membres de la famille ont pris la relève en s’associant au Groupe Santi. À travers le projet baptisé «Second souffle», une cinquantaine d’entreprises offrent temps et matériaux gratuitement.

«Ce que je crois vraiment important c’est que la communauté se lève, et qu’on aide une personne à la fois», a expliqué Marc Bougie, président du Groupe Santi.

«C’est épouvantable comment le monde est généreux. C’est incroyable, on n’aurait jamais pensé ça», a raconté Marc Lamontagne.

Le plan utilisé pour la nouvelle maison est le même que celui sur lequel Marc Lamontagne travaillait avant son accident, à quelques modifications près, compte tenu de ses déplacements en fauteuil roulant.

«J’aime voir la maison montée, mais c’est dur pour moi de voir la construction et de ne pouvoir rien faire. Je ne sais pratiquement que faire ça, a expliqué Marc Lamontagne. C’est sûr que je vais devoir retourner à l’école pour faire quelque chose avec ma tête à la place d’avec mes mains.»

Estimée à plusieurs centaines de milliers de dollars, la nouvelle demeure adaptée sera inaugurée d’ici quelques semaines. La famille devrait emménager autour du 15 juillet.

Étiquettes : , , ,

Laisser un commentaire