El Chapo tequila et millions de dollars

El Chapo tequila et millions de dollars

Les autorités mexicaines disposent d’indices sur les investissements du baron de la drogue Joaquin «El Chapo» Guzman dans une entreprise de production de tequila codétenue par Kate del Castillo, qui a joué les intermédiaires entre le trafiquant et l’acteur Sean Penn, a-t-on appris mardi de source judiciaire.

«Une enquête sur l’affaire de la tequila est en cours (…) Nous avons des indices, mais nous avons besoin de certitudes», a déclaré le procureur général Arely Gomez dans un entretien avec le quotidien mexicain El Universal, évoquant l’entreprise qui produit la marque «Honor del Castillo» de cet alcool mexicain, que possède l’actrice avec des associés.

Kate del Castillo, une Mexicano-Américaine de 43 ans, s’est fait connaître au Mexique pour son interprétation d’un rôle de chef de cartel dans une telenovela, «La Reina del Sur» («la Reine du Sud»). Elle est aujourd’hui au centre de l’attention pour avoir réalisé, aux côtés de l’acteur américain Sean Penn, l’interview d’«El Chapo» alors qu’il était en fuite.

Elle a été appelée à témoigner devant les services du procureur de Mexico sur la nature de ses liens financiers avec le chef du cartel de Sinaloa, du nom de l’État du nord-ouest où il a d’ailleurs été arrêté le 8 janvier.

Le procureur général a précisé que l’enquête des autorités mexicaines ne concernait pas Sean Penn. «La seule personne impliquée pour le moment c’est elle, l’enquête nous dira s’il y en a d’autres», a déclaré Arely Gomez.

L’ambassade des États-Unis n’a pas souhaité dire si l’actrice faisait l’objet d’une enquête dans ce pays.

Un échange de messages entre l’actrice et un des avocats d’«El Chapo» concernant cet investissement avait été reproduit lundi par le même quotidien.

«Je vais lui faire part de votre projet de tequila… qui sait, peut-être sera-t-il intéressé et deviendriez-vous associés», écrit Andres Granados Flores, un des avocats d’«El Chapo», dans un message envoyé le 15 avril, trois mois avant l’évasion rocambolesque de ce dernier d’une prison de haute sécurité, le 11 juillet denier.

«Incroyable !», lui répond Kate del Castillo qui ajoute, au cours de la même conversation, que «ce serait génial ! »

En vertu de la loi mexicaine, toute transaction financière réalisée avec des fonds illicites est assimilée à du blanchiment d’argent. De son côté, le département du Trésor américain interdit aux entreprises ou aux citoyens des États-Unis de faire des affaires avec des personnes sanctionnées par cet organisme, liste dont faisait partie «El Chapo».

Étiquettes : , , , , ,

Laisser un commentaire