Élection partielle, François Legault en mode séduction dans Saint-Jérôme

Élection partielle, François Legault en mode séduction dans Saint-Jérôme

QUÉBEC Six mois pourraient encore s’écouler avant la tenue de l’élection partielle dans Saint-Jérôme, mais François Legault est déjà à pied d »uvre pour tenter de ramener l’ancien fief de Pierre Karl Péladeau dans le giron de la Coalition avenir Québec (CAQ).

Le chef du deuxième groupe d’opposition s’est rendu vendredi dans la circonscription des Laurentides afin de souligner «le bilan désastreux» du gouvernement libéral en matière de santé.

M. Legault a mentionné que le temps d’attente au service des urgences de l’hôpital de Saint-Jérôme était deux fois plus élevé que la moyenne provinciale. Il a ajouté que 10 000 patients avaient quitté l’hôpital l’an dernier avant même d’avoir vu un médecin.

«Il y a vraiment une urgence d’agir en santé, ici, à Saint-Jérôme, puis pour toute la région des Laurentides. Ce n’est pas normal, en 2016, qu’on ait une espèce de délai d’attente qui ressemble au tiers-monde», a déclaré le chef de la CAQ à la sortie d’une rencontre avec le maire Stéphane Maher.

Pour remédier au problème, François Legault propose dans un premier temps d’agrandir l’hôpital de Saint-Jérôme. Il a d’ailleurs reproché au gouvernement libéral et au Parti québécois de ne pas avoir déposé de projet en ce sens.

«De toute évidence, quand on est rendu à un taux de débordement aussi grand que celui-là, ça prend un agrandissement», a-t-il insisté.

Le chef de la CAQ a ajouté que «ça prend également des médecins». Il a soutenu que la plupart des médecins de famille n’étaient pas disponibles les soirs et les fins de semaine. Cette situation fait en sorte que «les patients vont engorger les salles à l’urgence de l’hôpital de Saint-Jérôme».

Des candidats en lice

François Legault a par ailleurs indiqué que plusieurs candidats envisagent de porter les couleurs de la CAQ à l’élection partielle qui aura lieu cette année dans Saint-Jérôme. La circonscription est orpheline depuis la démission-surprise de Pierre Karl Péladeau le 2 mai dernier.

M. Legault a précisé que le candidat de la CAQ qui se présentera dans Saint-Jérôme sera choisi au cours des prochaines semaines. Il a promis une candidature «très intéressante, avec un beau profil».

La CAQ tentera de reprendre la circonscription de Saint-Jérôme, qu’elle a détenue entre 2012 et 2014, à l’époque où elle comptait Jacques Duchesneau dans ses rangs. L’ex-policier ne s’était toutefois pas représenté à l’élection de 2014 et la circonscription avait basculé du côté du PQ.

À défaut de se présenter lui-même, Jacques Duchesneau a offert ses services à la CAQ pour l’aider à reprendre Saint-Jérôme.

«J’ai parlé à Jacques il y a quelques jours et il est prêt à aider le candidat de la CAQ pour être certain que le comté redevienne caquiste», a dit François Legault.

Le premier ministre Philippe Couillard dispose d’un délai de six mois pour déclencher une élection partielle à la suite du départ de Pierre Karl Péladeau. Il pourrait donc attendre jusqu’au 2 novembre avant d’annoncer la date du scrutin.

Étiquettes : , , , , ,

Laisser un commentaire