Encore une remontée mécanique hors d’usage au Mont Sainte-Anne

Encore une remontée mécanique hors d'usage au Mont Sainte-Anne

Les skieurs et planchistes de la station de ski du Mont-Saint-Anne ont encore une fois dû composer avec les désagréments liés à l’arrêt d’une remontée mécanique du versant nord de la montagne, mercredi midi.

Certains usagers n’entendaient pas à rire, selon ce qui a été rapporté au Journal, alors que le Mont-Saint-Anne tout comme sa station s’ur, la Station touristique Stoneham, multiplie les problèmes de remontées mécaniques depuis l’hiver dernier.

«On a arrêté une remontée du versant nord pour un entretien mécanique», a expliqué de son côté la porte-parole de la station de ski, Lisa-Marie Lacasse. Après une heure, soit vers 13h, la remontée en question était de nouveau en fonction.

«Ça n’a privé personne d’aucune piste, a-t-elle souligné. Le T-bar’ qui dessert les mêmes pistes en parallèle était en fonction.»

La remontée mécanique en cause est la même qui a connu des problèmes mercredi dernier. Depuis une semaine, seulement trois personnes sont permises par chaise, au lieu de quatre.

«C’est un problème de puissance. On réduit le nombre à trois pour garder la remontée à la même vitesse, indique la porte-parole. On attend une pièce à changer.»

Le 5 décembre, une panne électrique avait aussi forcé l’arrêt d’une remontée mécanique pendant quelques heures au Mont-Saint-Anne.

Stoneham n’est pas épargnée

Par ailleurs, à Stoneham, une des remontées mécaniques principales a dû être fermée de dimanche à mardi matin, en raison d’un problème mécanique, ce qui a privé les skieurs de trois pistes.

«C’est certain qu’on est conscients des problèmes qui surviennent dans différentes remontées dernièrement, mais on met tous les efforts pour faire l’entretien et investiguer sur les problèmes qui surviennent», a réitéré la porte-parole, qui a dû répondre aux médias à de multiples reprises l’an dernier à la suite de problèmes répétitifs avec les remontées des deux stations.

Parfois, des évacuations ont été nécessaires. Le 28 février 2015, une monitrice de ski et son jeune élève de 6 ans avaient même chuté d’une remontée défectueuse, heureusement sans subir de blessures importantes.

Des remontées «vieillissantes»

La moyenne d’âge des remontées mécaniques au Québec est de 26 à 28 ans, dont celles des stations du Mont-Saint-Anne et de Stoneham, mentionne Mme Lacasse, qui convient qu’il s’agit d’une moyenne d’âge élevée.

Bien que les remontées soient «vieillissantes», des investissements massifs pour changer les infrastructures ne sont pas dans les cartons pour l’instant, indique-t-elle.

«On fait des investissements par les réparations et l’entretien, soulève la porte-parole. Les entretiens sont faits en respect de la loi et selon les recommandations faites par les fournisseurs des remontées», a-t-elle ajouté, rappelant que ces dernières sont régies à la grandeur de la province par la Régie du bâtiment du Québec (RBQ)

Étiquettes : , , , ,

Laisser un commentaire