Environnement, les îlots de chaleur font économiser

Environnement, les îlots de chaleur font économiser

La concentration des habitants et du béton dans des villes comme Montréal et Québec font économi­ser en chauffage même par grand froid, estiment des experts.

L’îlot de chaleur urbain fait de Montréal la ville où les besoins de chauffer son logis sont parmi les plus bas dans la province. Le même phénomène se produit à Québec, où la température est aussi supérieure de plusieurs degrés par rapport aux régions rurales périphériques.

Cet effet thermique est dû à la densité des activités humaines et à la concentration de béton en régions urbaines.

«La température à Montréal durant la nuit dans les mois les plus froids peut être jusqu’à six degrés Celsius plus chaude que dans les régions environnantes», précise Robert Michaud, météorologue de sensibilisation aux alertes à Environnement Canada.

C’est ce qui explique pourquoi il est plus économique de se chauffer à Montréal comparativement à d’autres villes plus au sud comme Magog, Granby ou Sherbrooke.

Hiver plus froid

Cependant, l’hiver qui approche à grands pas ne sera pas aussi doux que l’an dernier, et les besoins en chauffage risquent d’être supérieurs partout dans la province.

Avec la disparition du phénomène El Niño, les météorologues s’attendent en général à ce que les températures et les précipitations retrouvent leurs valeurs normales cet hiver.

Les besoins en chauffage risquent donc d’être supérieurs à l’année dernière, où l’hiver a été exceptionnellement doux en raison de l’épisode El Niño le plus puissant depuis 1950, selon la NASA.

Or, ce ne sera pas le cas cette année, selon les météorologues de Météomédia, qui prévoient que les températures devraient être sous les normales de saison pour la majorité des villes du Québec.

Chez Environnement Canada, le son de cloche est différent. Les prévisions saisonnières émises le 30 novembre dernier, indiquent des températures au-dessus des normales pour le présent mois ainsi que janvier et février.

«On s’attend à ce que l’influence de l’El Niña, la petite s’ur d’El Niño, soit moins forte que prévu», explique le climatologue Marko Markovic du Centre météorologique canadien.

L’hiver serait donc plus doux que la moyenne, mais moins chaud que l’an passé.

Pour sa part, dans son dernier aperçu pour l’hiver émis le 17 novembre, le Climate Predicton Center, l’équivalent d’Environnement Canada aux États-Unis, coupe la poire en deux. L’organisme américain prévoit que décembre et janvier seront plus chauds que la normale pour les régions de l’est du Québec, alors que le mercure devrait être dans la normale ailleurs en province.

Les Québécois ont baissé de 2,5 ºC leur thermostat l’hiver dernier par rapport à l’hiver 2014-2015, selon les estimations du président d’Hydro-Québec, Éric Martel.

Ce constat dans le changement des habitudes de la population en matière de chauffage résidentiel fait suite à une campagne de mesures menée dans les foyers québécois en février 2016.

« Les gens sont plus conscients, l’isolation est meilleure et les campagnes d’efficacité énergétique sont populaires et fonctionnent », explique Marc-Antoine Pouliot, d’Hydro-Québec.

Un autre facteur explique cette décision des Québécois de moins chauffer l’an dernier: l’hiver 2015-2016 a été exceptionnellement doux, avec des températures jamais vues en 75 ans à Montréal.

Peut-on s’attendre à la même tendance pour l’hiver qui vient’

Les avis diffèrent.

Les degrés-jours de chauffage pour calculer

La saison du chauffage a commencé. C’est le redémarrage annuel des plinthes électriques, des livraisons de mazout et du bois de foyer.

Le Québécois moyen a besoin de 2000 litres de carburant pour chauffer sa maison. Si vous comptez sur un chauffage électrique, comme 80 % de la population, vos besoins sont d’environ 16 000 kWh, soit 60 % de votre facture totale d’énergie selon le ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles.

Si vous chauffez au bois, une demi-douzaine de cordes de bois devrait suffire.

Peu importe le type de chauffage, les températures hivernales au Québec exigent beaucoup du portefeuille. Le hic, c’est qu’il est compliqué de comparer l’efficacité de différents systèmes de chauffage dans des régions où le climat diffère.

En outre, le mazout se vend en litres, le gaz au mètre cube et l’électricité en kilowatts-heure, tandis que le bois se vend en bûches de 18 pouces.

Pour compliquer les choses, si vous habitez une région plus au nord, vos besoins en chauffage ne seront évidemment pas les mêmes que si vous habitez tout au sud du Québec.

Échelle de chauffage

C’est avec les degrés-jours que sont calculés les besoins en chauffage des régions du Québec afin de déterminer les différences qui existent entre Kuujjuaq et Montréal, par exemple.

«Les degrés-jours sont très utiles à mes membres pour les livraisons automatisées, explique Sonia Marcotte, PDG de l’Association québécoise des indépendants du pétrole.

«Lorsque la température tombe sous 18 °C, on commence à ressentir le besoin de chaleur pour garder son équilibre thermique», explique le Dr Wilhelm Pellemans, un médecin qui est aussi biologiste de formation.

Si la température moyenne est de 18 °C, le total des degrés-jours de chauffage est de 18-18 = 0. Si par contre la température moyenne est de 0 °C, le total des degrés-jours est 18 0 = 18. Puis, ces différences pour chaque jour de l’année entre la température du moment et 18 °C sont additionnées et donnent le nombre qui apparaît sur la carte ci-contre.

Plus le total de degré-jours de chauffage est grand, plus les besoins de chauffer sont importants. Ainsi, pour chauffer sa maison à Inukjuak, le total en degrés-jours de chauffage est de 9090, soit le double de celui de Montréal (4519).

Bref, si vous déménagez de Montréal à Inukjuaq, vos besoins en chauffage sont multipliés par deux. Vous pouvez donc vous attendre à ce que votre facture de chauffage augmente tout autant, voire beaucoup plus.

Étiquettes : , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *