Eugenie Bouchard pourrait bouder Rio

Eugenie Bouchard pourrait bouder Rio

LONDRES – Eugenie Bouchard se dit concernée par la situation qui sévit actuellement au Brésil et s’interroge sur sa participation aux Jeux olympiques de Rio en août.

«Au moment où l’on se parle, je n’ai pas encore confirmé ma présence, a affirmé la Québécoise, samedi. Ce qui se passe là-bas est inquiétant.»

Celle qui disputera son match de premier tour du tournoi de Wimbledon mardi craint d’être exposée, comme plusieurs autres participants, au fameux virus Zika, répandu en Amérique du Sud.

D’autres athlètes de haut calibre, dont les golfeurs Rory McIlroy et Adam Scott, ont déjà fait savoir qu’ils feraient l’impasse sur Rio.

«Ce n’est pas un risque que je souhaite prendre», avait dit McIlroy.

Bouchard sera fera-t-elle influencer par son entourage’ Sa mère, qui l’accompagne à Wimbledon, a semblé encore plus préoccupée.

«Toute femme qui souhaite un jour avoir des enfants n’a pas intérêt à se rendre au Brésil», a affirmé Julie Leclair.

«Ce sont mes premiers Jeux, je veux vivre l’expérience pleinement, a poursuivi Bouchard. Mais actuellement, c’est une source de stress. Non, je ne suis pas certaine d’aller à Rio.»

«Mon plan c’est d’y aller, mais je veux consulter et obtenir des informations sur l’état des choses. Je me pose des questions.»

«Je vais prendre une décision avant les Jeux, à savoir si j’y vais ou pas.»

Des touristes vulnérables

Plus d’une centaine d’experts ont adressé une lettre ouverte à l’Organisation mondiale de la santé récemment pour recommander le report des Jeux de Rio, en déclarant que la souche brésilienne du virus revenait «à exposer inutilement un demi-million de touristes au Brésil, qui pourraient ensuite le propager chez eux».

Le virus, a-t-on constaté, peut avoir des conséquences graves chez la femme enceinte et mener à des malformations à la naissance chez le nouveau-né.

Au Brésil, plus de 1400 cas de microcéphalie, une malformation congénitale affectant le développement cérébral des bébés, ont été répertoriés.

Trois compétitions’

Bouchard pourrait avoir un horaire très chargé à Rio si évidemment elle choisit de s’y déplacer.

Elle doit non seulement défendre les couleurs de son pays en simple, mais aussi en duo avec sa compatriote Gabriela Dabrowski qu’elle affrontera incidemment au premier tour du tournoi de double à Wimbledon.

Qui plus est, elle pourrait aussi être jumelée à Vasek Pospisil en double mixte si la paire canadienne obtient l’un des rares laissez-passer disponibles.

«Je ne connais pas le fonctionnement des Jeux olympiques, a conclu Bouchard, mais je me suis préparée, si j’y vais, à prendre part aux trois compétitions.»

Aussi sur Canoe.ca

Étiquettes : , , ,

Laisser un commentaire