Eugenie entre en scène

Eugenie entre en scène

L’attente à la Coupe Rogers est terminée, la favorite locale et chouchoute des amateurs de tennis, Eugenie Bouchard, entre en scène mardi après-midi.

À son premier match à la Coupe Rogers, la Montréalaise affrontera Lucie Safarova sur le court central du stade Uniprix.

Bouchard tentera de dompter la 28e raquette mondiale. Une adversaire qu’elle n’avait pas réussi à vaincre à son seul rendez-vous à vie, en 2013, à la Coupe Banque Nationale de Québec.

La Tchèque l’avait alors emporté en trois manches.La Montréalaise voudrait également se reprendre après sa sortie expéditive au CITI Open de Washington la semaine dernière. Une performance qui lui a d’ailleurs fait perdre un rang au classement mondial. Mais la 42e joueuse au classement de la WTA ne connaît pas ses meilleurs moments en sol canadien. Elle n’a jamais franchi le second tour de la Coupe Rogers.

L’an dernier, à Toronto, Belinda Bencic lui avait rapidement montré la porte de sortie au premier tour. À son dernier passage, en 2014, elle n’avait pas réussi à venir à bout de la qualifiée Shelby Rogers après avoir bénéficié d’un laissez-passer au premier tour. Un cauchemar qu’elle tente encore d’oublier. C’est d’ailleurs pourquoi elle a choisi de jouer l’après-midi plutôt qu’en soirée cette fois. Elle veut briser la routine.

Énergie de la foule

En conférence de presse, «Genie» s’est dite en pleine forme et prête à choyer ses partisans même si la pression sera plus forte devant eux. Les encouragements de la «Genie Army» devraient l’aider.

«Quand je joue au Canada ou à Montréal, c’est certain que je ressens plus de pression, mais j’ai aussi plus de soutien de la foule. Je veux faire de mon mieux ici cette semaine. Je veux rendre mes partisans fiers.

«Je vais essayer d’utiliser leur énergie pour ne pas mettre tout ce poids sur mes épaules, a-t-elle poursuivi. Je dois prendre ça de façon positive. Je dois me concentrer et rester dans ma bulle. C’est un match normal, comme tous les autres.»

Safarova la «négligée»

Même si elle est classée devant Eugenie, Safarova sait très bien qu’elle endossera le rôle de la négligée devant les partisans montréalais.

«Je sais que la foule sera probablement contre moi, a-t-elle souligné avec le sourire après sa défaite en double, lundi soir. Mais je veux gagner ce match contre Eugenie. Je vais offrir mon meilleur dans un duel qui sera difficile. Eugenie est chez elle. Elle aura le soutien de la foule. Ce sera tout un duel.»

«C’est une joueuse offensive, a ensuite signalé celle qui a atteint la ronde des 16 à Wimbledon. Dernièrement, elle a obtenu quelques bons résultats. Ce ne sera pas facile, mais j’aime me battre pour gagner.»

Safarova sait à quoi s’attendre de sa rivale québécoise. Elles ont échangé des balles à l’entraînement il y a quelques jours.

Aussi sur Canoe.ca

Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire