Expansion de la LNH, les chances sont minces réitère Mulroney

Expansion de la LNH, les chances sont minces réitère Mulroney

À quelques jours du vote tant attendu sur l’expansion de la Ligue nationale de hockey (LNH), le président du C.A. de Québecor, Brian Mulroney, refroidit une fois de plus l’optimisme des partisans des Nordiques en disant que, selon lui, les chances de succès pour Québec sont «minces» dans le processus actuel.

En entrevue à La Presse, l’ex-premier ministre du Canada a répété ce qu’il avait affirmé au FM93 il y a quelques mois, à savoir que «dans le processus d’expansion, j’ai l’impression que ce n’est pas pour demain».

M. Mulroney a aussi répété que la valeur du dollar canadien «représente des défis» importants pour Québecor. Une équipe coûterait 500 millions $US à un propriétaire américain, alors qu’un propriétaire canadien devra plutôt débourser de 650 à 750 millions $CAN, cite-t-il en exemple.

Il n’a pas voulu répondre à La Presse à savoir si l’entreprise québécoise avait prévu le coup en engrangeant des dollars américains à l’époque pas si lointaine où le huard avait une valeur plus élevée.

Québecor reste cependant preneur malgré le coût élevé. «Si on nous offrait une franchise, on examinerait ça immédiatement, et avec beaucoup de soin et d’attention», a-t-il déclaré à La Presse. L’entreprise est prête «à réagir très rapidement» et envisage tous les scénarios, y compris celui du rapatriement d’une équipe en difficulté. «On ne sait jamais vraiment, peut-être, soudainement, qu’une équipe ailleurs peut devenir disponible», évoque-t-il.

Brian Mulroney réitère que selon lui, Québec aura son équipe «éventuellement».

Les gouverneurs de la LNH passent au vote le 22 juin et toutes les options demeurent ouvertes: pas d’expansion, une expansion plus tard, une expansion à une ou à deux équipes.

Étiquettes : , , , ,

Laisser un commentaire