Fête nationale, le premier ministre appelle à l’unité

Fête nationale, le premier ministre appelle à l'unité

Le premier ministre Philippe Couillard a appelé les Québécois à l’unité à l’occasion de son discours annuel pour la Fête nationale.

«Au Québec, on va toujours être plus fort lorsqu’on est uni», a lancé le premier ministre jeudi midi, devant une foule qui s’était rassemblée au Domaine Cataraqui.

L’unité pour contrer la violence et la menace terroriste, a clamé M. Couillard, faisant référence à l’attentat à la Mosquée de Québec. L’unité dans l’adversité, a-t-il renchéri, rappelant les récentes inondations qui ont frappé la province. L’unité pour affirmer «qui nous sommes», a-t-il ajouté, non sans rappeler la volonté de Québec de rouvrir le dialogue constitutionnel avec Ottawa.

«Il faut rassembler au lieu de diviser», a-t-il statué. «Il faut se connaître et se reconnaître, être des agents d’inclusion plutôt que d’inclusion», a-t-il poursuivi, s’adressant aux Québécois «de toutes les régions, d’expression anglaise, française, celles et ceux qui sont nés ici ou ailleurs».

Série d’éloges

Martelant sa fierté d’être Québécois, Philippe Couillard s’est lancé dans une série d’éloges envers la «seule nation francophone en Amérique du Nord», une province «ouverte et inclusive».

«Je ne suis pas de l’école du déclin. Je suis de l’école de l’optimisme et de l’enthousiasme. On a tous les atouts au Québec pour avoir une position enviable au 21e siècle», a plaidé M. Couillard, vantant le fleuve Saint-Laurent, les forêts, la langue, la culture, l’agriculture, l’héritage et la nordicité du Québec.

«Vive la Fête nationale! Vive le Québec!», a terminé le premier ministre, avant de lever son verre de cidre de Saint-Nicolas «au Québec et à la fraternité humaine».

Étiquettes : , , , , , ,

Laisser un commentaire