Fin de l’alerte de tornade chaleur et orages au Québec

Fin de l'alerte de tornade chaleur et orages au Québec

MONTRÉAL | Une alerte de tornade a perduré pendant près de deux heures et demie, dimanche après-midi, dans les régions de la Mauricie et de Lanaudière, sans déboucher sur une tornade.

D’abord émise par Environnement Canada pour les secteurs de Joliette et Rawdon à 14 h 28, l’alerte de tornade a évolué au fur et à mesure que l’orage menaçant s’est dirigé vers la Mauricie, affectant tour à tour Berthierville, Louiseville, Shawinigan et Trois-Rivières. L’alerte a finalement été levée à 16 h 53.

Le nuage en rotation observé n’a finalement jamais développé de tornade en mesure de toucher le sol et de causer des dégâts. Des images captées par des chasseurs de tornade de Québec Vortex et publiées sur la page Facebook du groupe ont toutefois montré une importante cellule nuageuse avec un entonnoir.

Environnement Canada craignait que la cellule orageuse produise «des vents destructeurs, de la grosse grêle et de la pluie intense par endroits».

Une veille de tornade demeure en vigueur pour les régions de Gatineau et d’Ottawa, ainsi que pour l’est de l’Ontario. «Des rafales destructrices, de la grêle et des pluies torrentielles donnant au total plus de 50 mm de pluie sont possibles. Il y a aussi un risque que quelques tornades se forment», a averti Environnement Canada, qui s’attendait à la formation de plusieurs orages en après-midi.

Orages et chaleur

Pour toute la région allant de la pointe sud de l’Ontario jusqu’à Québec, ainsi que pour quelques secteurs du nord-ouest du Nouveau-Brunswick, une veille d’orages violents a également été émise. «Les conditions sont propices à la formation d’orages violents pouvant produire des rafales fortes, de la grêle de grosse taille et de la pluie forte», a expliqué Environnement Canada sur son site internet.

Les régions de Montréal, de la Montérégie, de l’Estrie, des Laurentides, de Lanaudière et des Bois-Francs sont aussi sous le coup d’un avertissement de chaleur accablante, alors que la température dépasse allégrement 30 °C.

À Montréal, le mercure a grimpé jusqu’à 32 °C, et 40°C en tenant compte du facteur humidex.

Les personnes âgées, les jeunes enfants, les femmes enceintes et les personnes souffrant de maladies chroniques, qui sont les plus à risque d’être affectées par la chaleur, sont invités à rester au frais et à boire beaucoup d’eau, a rappelé Environnement Canada.

Étiquettes :