Fleury , numéro un temporaire

Fleury , numéro un temporaire

PITTSBURGH | Avec la blessure à Matthew Murray, Marc-André Fleury a retrouvé son statut de gardien numéro un avec les Penguins. Du moins pour quelques jours.

«Après le match contre le Canadien, nous aurons notre semaine de congé, a dit Fleury à sa sortie d’un entraînement au UPMC Lemieux Sports Complex, à une trentaine de kilomètres de Pittsburgh. Je ne sais pas combien de matchs j’aurai après ça. Je ne pense pas que ce soit trop long comme absence (pour Murray). J’y vais un jour, un match à la fois et je tente de ne pas trop m’en faire.»

Fleury a regagné un brin de sa confiance dernièrement en remportant ses trois derniers départs, présentant une excellente moyenne de 1,29 et un taux d’efficacité de ,955.

«C’est le fun d’avoir du succès, de gagner quelques matchs et de reprendre le rythme un peu», a mentionné le gardien de 32 ans.

En relève à Murray lors du dernier match contre les Hurricanes, Fleury a ressenti une vague d’amour de la part des partisans de l’équipe au PPG Paints Arena.

«Ce n’est pas la première fois, le soutien des partisans est quand même incroyable, a-t-il affirmé. Des fois, j’ai un tir dans les jambières et ils crient mon nom. Les gens connaissent la situation, mais au fil des années, ils m’ont toujours encouragé.»

En attente de son sort

Quand Fleury dit que les gens connaissent la situation, il parle de son avenir avec les Penguins. Il sait très bien que Murray représente le gardien d’avenir de l’équipe.

«Ce n’est pas encore fait, mais quand je me suis rendu compte, au début, que ça pouvait achever à Pittsburgh, j’ai trouvé ça difficile, a-t-il répondu très calmement. Quand j’y pense, c’est triste. J’aime beaucoup ça ici. Tu dis toujours que tu ne joueras pas à une autre place, mais la situation fait que ça se peut bien que ça arrive. On dirait que maintenant, je suis plus conscient, plus prêt mentalement.»

Jim Rutherford devra trancher prochainement dans ce dossier. Le directeur général des Penguins cherchera fort probablement à échanger son vétéran gardien plutôt que de le perdre pour rien lors du repêchage d’expansion avec les Golden Knights de Vegas.

Fleury détient une clause de non-mouvement dans son contrat, mais il pourrait toujours choisir de la lever afin de vivre l’aventure à Vegas.

Étiquettes : , , , , , , , ,

Laisser un commentaire