Fraude de 37 millions $, Carole Morinville écope de 42 mois de prison

Fraude de 37 millions $, Carole Morinville écope de 42 mois de prison

Une ex-conseillère financière ayant mené un style de vie de princesse en fraudant 60 petits investisseurs a pris le chemin du pénitencier, ce vendredi, pour les 42 prochains mois.

Pendant cinq ans, Carole Morinville a exploité la vulnérabilité de ses clients, qui étaient parfois ses amis. Elle leur promettait des placements garantis «sans risques», mais à la place, elle se payait du luxe.

L’argent servait ainsi à payer des sorties restos, des voyages dans des coins paradisiaques, ou même un chauffeur pour ses séjours à Paris.

«Les victimes sont des clients de longue date, des personnes référées par des clients, des connaissances et des amis de Carole Morinville, a rappelé la juge Louise Villemure, ce vendredi au palais de justice de Montréal. Les victimes lui (faisaient) confiance.»

Au total, Morinville aurait ainsi extorqué 1,9 million $, soit un peu plus de la moitié des sommes qui lui avaient été confiées, dont certaines par l’actrice Karine Vanasse. Et pour payer les intérêts sur les soi-disant placements, elle utilisait l’argent de nouveaux investisseurs. Cette fraude, de type pyramidal, est aussi appelée un stratagème à la Ponzi.

Pas crédible

Après avoir été pincée, Morinville a juré à la cour qu’elle a toujours eu l’intention de rembourser l’argent, mais la juge ne lui a pas accordé beaucoup de crédibilité.

«N’eût été de l’intervention de l’Autorité des marchés financiers, elle aurait continué ses activités (…), a mentionné la magistrate. Il nous est donc permis de conclure que le maintien de son style de vie était primordial.»

Quant aux remords de l’accusée, qui a perdu tous ses biens, la juge estime qu’ils sont surtout attribuables aux conséquences personnelles qu’elle a subies plutôt que pour ses victimes.

«Les victimes sont très satisfaites de la sentence, elles peuvent maintenant tourner la page», a pour sa part commenté Me Geneviève Côté, de la Couronne.

Pas de remboursement

Par contre, la juge n’a pas voulu ordonner que Morinville dédommage 10 des victimes à hauteur de 684 000 $, compte tenu de sa situation financière.

«Cette ordonnance empêcherait toute prise en main de Carole Morinville pour le reste de sa vie», a dit la juge.

À ce jour, Morinville a déjà remboursé 1 million $.

Mais malgré ce refus de la magistrate, tout n’est pas perdu pour les victimes.

«Elles pourraient toujours y aller avec un recours civil», a conclu la Couronne.

Étiquettes : , , , ,

Laisser un commentaire