Frustré au volant il raye une Mercedes

Frustré au volant il raye une Mercedes

Si vous avez à freiner brusquement, ne le faites pas devant la voiture de Richard Bourgeois, qui pourrait bien vous le faire payer chèrement.

Le Montréalais de 69 ans a soigneusement planifié sa réplique le 4 juillet dernier, lorsqu’une Mercedes a soudainement freiné devant lui sur la rue Sherbrooke, à Magog.

Offensé par la situation, l’homme a suivi la voiture jusqu’au stationnement d’un supermarché, a attendu que le propriétaire du véhicule quitte les lieux et a ensuite pris la peine de rayer la peinture de la voiture avec sa clé de véhicule.

«Une passante a vu M. Bourgeois et grâce à la plaque d’immatriculation a réussi à retrouver le propriétaire de la Mercedes», relate l’avocate de la Couronne, Me Isabelle Dorion.1000 $ d’amende

Parce qu’il n’a pu contrôler sa colère, l’homme est aujourd’hui condamné à payer une amende de 1000 $ et sera en probation pour la prochaine année.

De plus, il doit rembourser le propriétaire de la Mercedes qui a assumé des frais de 500 $ pour la franchise de son assurance automobile. Les dommages causés par l’égratignure s’élèvent, pour leur part, à environ 1300 $.

«On ne peut pas se faire justice soi-même. Pour gérer sa colère, il y a des thérapies qui existent», a déclaré la juge Claire Desgens au moment de rendre son verdict.

C’est la troisième fois que Richard Bourgeois, représenté par Me Guy Plourde, se retrouve devant les tribunaux pour des dossiers de même nature. Sa dernière incartade remontait à 2002.

Aussi sur Canoe.ca

Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire