Funeral Béliveau la police en uniforme

Funeral Béliveau la police en uniforme

Le gouvernement Couillard et le maire de Montréal Denis Coderre, peut dormir tranquille : les policiers seront en service à l’enterrement de Jean Béliveau, mercredi prochain, va quitter le pantalon de camouflage à la maison.

QUÉBEC – Le gouvernement Couillard et le maire de Montréal, Denis Coderre, peuvent dormir sur leurs deux oreilles: les policiers qui seront de service lors des obsèques de Jean Béliveau, mercredi prochain, vont laisser leurs pantalons de camouflage à la maison.

La Fraternité des policiers et policières de Montréal a indiqué vendredi que les agents «directement impliqués dans le service d’ordre lié à la chapelle ardente et aux funérailles nationales [de M. Béliveau] porteront l’uniforme réglementaire».

«À l’exclusion de tout autre motif, cette décision est basée sur l’hommage que nous devons à l’homme, sa famille et ses admirateurs dans un contexte de funérailles nationales», a fait savoir le syndicat par voie de communiqué.

Rappelons que les agents du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) ont ressorti leurs pantalons de camouflage au cours des derniers mois pour protester contre la réforme des régimes de retraite des employés municipaux. À l’instar des pompiers, les policiers n’ont pas le droit de grève au Québec puisqu’ils exercent une profession qui est considérée comme un service essentiel.

Un grand respect

La ministre de la Sécurité publique, Lise Thériault, avait mentionné vendredi matin que les policiers feraient preuve «d’un très grand respect» envers la famille de Jean Béliveau en renonçant temporairement à leur moyen de pression.

«C’est une décision qui appartient aux policiers [mais] je pense que quand il y a des funérailles nationales pour reconnaître le travail d’un grand homme comme M. Béliveau, les policiers devraient également mettre de côté, pour un moment, le non-port de l’uniforme», a-t-elle dit.

Le maire de Montréal avait lancé une invitation similaire aux policiers du SPVM, jeudi. «Nous sommes ailleurs maintenant, nous devons pour la fonction revenir à l’uniforme intégral. Nous l’avons fait pour nos soldats tués en fonction dernièrement. Par respect pour monsieur Béliveau, on doit le faire également», a affirmé Denis Coderre.

Funérailles nationales

Le premier ministre, Philippe Couillard, a annoncé mercredi que Jean Béliveau aurait droit à des funérailles nationales. Les obsèques de l’ancien capitaine du Canadien, qui est décédé mardi à l’âge de 83 ans, auront lieu le 10 décembre prochain à la cathédrale Marie-Reine-du-Monde, à Montréal.

Aussi sur Canoe.ca

Cliquez sur «J’aime» pour ajouter nos articles à votre fil Facebook

Étiquettes : , , ,

Laisser un commentaire